Publicité

QUESTION D'ACTU

Semaine mondiale d’information

Dangereux mais sans symptômes au début, le glaucome doit être dépisté

1 million de personnes sont atteintes d’un glaucome en France et la moitié d’entre elles s’ignorent ! Cette pathologie constitue la 2ème cause de cécité totale mondiale et la 1ère cause en Europe

 Dangereux mais sans symptômes au début, le  glaucome doit être dépisté http://www.unadev.com/semaineduglaucome/

  • Publié 11.03.2018 à 13h19
  • |
  • |
  • |
  • |


Vous avez sans doute remarqué la campagne actuelle de l’UNADEV (Union Nationale des aveugles et déficients visuels),   pour promouvoir le dépistage du glaucome, à l’occasion de la semaine qui lui est consacrée du 12 au 16 mars.

C’est une excellente initiative car le glaucome est une maladie grave de la vision qui, en provoquant une destruction lente du nerf optique, peut provoquer la perte totale de la vue.

Une rivière mal filtrée

L’intérieur de notre œil baigne dans un liquide transparent. Ce liquide permet de maintenir nos yeux en forme de globes, ce qui est indispensable pour que les images s’impriment parfaitement sur notre rétine. Il sert également à nourrir le cristallin – cette lentille qui nous permet de voir distinctement aussi bien de près que de loin – et qui, pour être parfaitement transparent, ne comporte pas de vaisseaux sanguins, donc n’a rien pour s’alimenter. Ce liquide n’est pas un lac mais une rivière filtrée en permanence et qui coule à travers notre œil. Lorsque le filtre s’encrasse et se bouche, ce liquide s’évacue mal, et comme il est secrété en permanence, la pression – la tension oculaire – va augmenter très progressivement et endommager toutes les parties vitales, la rétine et le nerf optique.

Destruction malheureusement irréversible.

Les troubles du glaucome ne provoquent symptôme perceptible pour celui qui en souffre. Ni douleur, ni baisse de l’acuité visuelle. Et si l’on ajoute qu’il y a près d’un million de personnes concernées dans notre pays, dont probablement une sur deux l’ignore,  on comprend l’importance de cette maladie, son poids en handicap et son coût.

Il existe pourtant un moyen simple de détection : l’élévation de cette fameuse pression du liquide oculaire. Le spécialistes de l’œil dispose d’un examen simple, non douloureux, qui permet de faire très rapidement le diagnostic. Il met quelques gouttes anesthésiques dans chaque œil, puis applique sur la cornée – qui est la peau de nos yeux – un petit prisme en plastique qui permet de mesurer cette pression.

Les causes précises du glaucome n’étant pas connues, on ne peut donc le guérir, mais par contre, l’empêcher de progresser en luttant contre cette pression avec des médicaments ou une action locale par laser ou chirurgie. D’où l’importance du dépistage qui devrait être systématique après 40 ans, surtout chez les myopes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité