Publicité

QUESTION D'ACTU

Don

Don de moelle osseuse : recherche donneurs masculins désespérément !

La 13e semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse commence samedi 10 mars. Un don essentiel mais moins connu, pourtant tout le monde peut donner. L’agence de biomédecine recherche particulièrement des donneurs masculins. 

Don de moelle osseuse : recherche donneurs masculins désespérément ! selvanegra/Istock

  • Publié 10.03.2018 à 11h47
  • |
  • Mise à jour le 11.03.2018 à 15h49
  • |
  • |
  • |


35% d’hommes seulement parmi les 20 866 nouvelles inscriptions dans le registre des donneurs de l’agence de biomédecine en 2017. Pour cette semaine de mobilisation pour le don de moelle osseuse, l’objectif de l’agence de biomédecine est clair : recruter plus de donneurs masculins. 

Un tour de France pour recruter des donneurs

La moelle osseuse est indispensable à la vie car elle fabrique les cellules du sang (globules rouges et blancs, plaquettes) sans lesquelles nul ne peut vivre. En cas de maladie touchant la moelle, si l'on n'a pas de donneur compatible dans sa famille, la probabilité de trouver un donneur dans la population générale est de l'ordre de 1 sur un million.

Du 10 au 18 mars, plusieurs évènements sont organisés à travers la France avec l’installation d’espaces d’informations et de points de recrutement de Rouen à Clermont-Ferrand en passant par Limoges.

Pour être donneur, il faut être en bonne santé, être âgé de 18 à 50 ans, faire une prise de sang lors de l’inscription définitive et répondre à un questionnaire médical. La prise de sang se fait dans les hôpitaux et les établissements français du sang.

Une meilleure compatibilité avec la moelle des donneurs masculins

Lors d’une greffe, les médecins ne privilégient pas une compatibilité de sexe, mais la compatibilité génétique la plus proche entre le donneur et le patient. Or, les cellules prélevées dans la moelle osseuse des hommes permet, de manière générale, une meilleure tolérance du greffon sur le plan de l’immunologie.

Car les femmes développent des anticorps pendant la grossesse qui peuvent être un frein à une bonne tolérance du greffon. D’où la nécessité de recruter plus d’hommes. 

D’après l’agence de la biomédecine, un malade a une chance sur un million de trouver un donneur compatible. Chaque année, 35 000 greffes de ce type sont pratiquées à travers le monde. C'est pour cette raison que les banque de moelle sont interconnectée au niveau international. Plus il y a d'inscrits plus il y a de chance de sauver des malades.

La campagne vise à lutter contre les idées fausses qui bloquent le don

La moelle osseuse est prélevée dans les os du bassin sous anesthésie et pas dans le colonne vertébrale. Il ne faut pas confondre moelle osseuse et moelle épinière : on ne risque donc pas d'être paralysé lors du prélèvement.

Elle est prélevée sous anesthésie dans les os de l'arrière du bassin et elle laisse au réveil la sensation d'un bleu qui peut être soulagé avec les anti-douleurs usuels qui seront prescrits par les médecins en charge du prélèvement.

La greffe de moelle n'est pas réalisée en urgence et le don ne sera pas prélevé dans ces conditions à un moment qui ne vous arrangerait pas : il s'écoule en moyenne entre un et 3 mois entre le moment où on vous appelle et le moment où le prélèvement est effectué. On a le temps de se préparer.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité