Publicité

QUESTION D'ACTU

Journée mondiale

Moelle osseuse : trois conditions pour donner

2 000 greffes de moelle osseuse sont réalisées tous les ans en France. Pour la journée mondiale du don,  l'Agence de biomédecine rappelle les conditions.

Moelle osseuse : trois conditions pour donner photographee.eu

  • Publié 17.09.2016 à 12h06
  • |
  • |
  • |
  • |


Ils en parlent comme d'une renaissance. Pour les patients souffrant de maladies graves du sang comme la leucémie, recevoir une greffe de moelle osseuse est une chance de guérison. En cette journée mondiale du don de moelle osseuse, l'Agence de biomédecine rappelle toutefois que chaque malade ne peut recevoir de greffe que d'un donneur ayant un profil génétique compatible. Cette compatibilité est très rare: on l'estime à un sur un million. En France, il y a 248 000 personnes inscrites sur les registres et prêtes à donner leur moelle osseuse si une compatibilité est détectée avec un patient.

Qui peut donner ?

Tout le monde peut être donneur à condition de remplir trois conditions. Avoir plus de 18 ans et moins de 51 ans lors de l'inscription (même si l'on peut rester inscrit et donner sa moelle jusqu'à 60 ans), être en parfaite santé, et accepter de répondre à un questionnaire de santé et faire une prise de sang.

Parmi les affections qui empêchent de devenir donneur, l'Agence de biomédecine liste les affections cardiaques, l'hypertension artérielle, les affections respiratoires, les maladies du système nerveux, les antécédents de cancers, les affections métaboliques (type diabète ou insuffisance hépatique), les antécédents de phlébites à répétitions ou d’embolie pulmonaire, les problèmes dorsolombaires invalidants, les affections neuromusculaires, les comportements sexuels à risque, l'œdème de Quincke, la surcharge pondérale importante et de façon plus générale, toute prise de médicament à long terme (sauf contraception).

D’autres contre-indications médicales peuvent exister; l’entretien médical préalable au don permettra au médecin du centre d’accueil de déterminer si vous pouvez faire un don de moelle osseuse en toute sécurité pour vous et le patient.

A quoi sert le don de moelle osseuse ?

La moelle osseuse fabrique les cellules sanguines (globules rouges, responsables du transport de l'oxygène, globules blancs, responsables de la défense immunitaire, et plaquettes, responsables de la coagulation). 80% des maladies graves du sang, comme la leucémie, peuvent être traitées grâce à une greffe de moelle : on élimine la moelle dysfonctionnelle du patient, et on la remplace par la moelle saine du donneur.

Comment se passe le don ?

Tout d'abord, il faut rectifier une croyance populaire erronée : le prélèvement de moelle osseuse ne s’effectue pas dans la colonne vertébrale mais en superficie dans les os postérieurs du bassin, très riche en moelle osseuse. Il ne faut donc pas confondre moelle osseuse et moelle épinière ! Il n’y a donc pas de risque d’être paralysé à l’issue d’un don de moelle osseuse.

Mais est-ce douloureux ? Certains donneurs estiment que la sensation qui suit le prélèvement dans les os postérieurs du bassin ressemble à un « gros bleu », et que la préparation au prélèvement par cytaphérèse donne des symptômes grippaux. Ces douleurs, si elles existent, peuvent être facilement soulagées par des antidouleurs classiques. La sécurité médicale des donneurs est bien sûr assurée avant, pendant et après le don.

Entre le moment où l’on vous appelle pour vous annoncer que vous êtes compatible avec un malade et le prélèvement, il s’écoule en moyenne entre un et trois mois, période pendant laquelle des examens complémentaires seront réalisés qui vous permettront de vous préparer au don.

Vous pouvez vous préinscrire en ligne en répondant à cinq questions pour devenir donneur de moelle osseuse.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité