Publicité

QUESTION D'ACTU

Infection potentiellement mortelle

Amputé du pied à cause d’une bactérie « mangeuse de chair »

Un homme du Texas, aux Etats-Unis, qui pensait avoir une simple ampoule sur son pied avait en réalité une infection potentiellement mortelle avec des bactéries mangeuses de chair. Il a dû être amputé du pied.

Amputé du pied à cause d’une bactérie « mangeuse de chair » Dr_Microbe/istock

  • Publié 06.03.2018 à 19h20
  • |
  • |
  • |
  • |


L’information est rapportée par le Houston Chronicle mais a fait le tour des Etats-Unis. L'homme, Raul Reyes, a 26 ans et travaille dans une garderie à Houston. Il s'est blessé à un orteil, autour d’un ongle, un jour au travail et il a remarqué l’apparition rapide d’un gonflement.

Quelques jours plus tard, une cloque est apparue, qu'il a rattaché à ses chaussures. Mais quand il s'est réveillé le lendemain, l'ampoule s'était étendue pour couvrir tout son pied, alors il est allé aux urgences, a dit Joseline Reyes, sa femme.

Amputé à cause d’une infection potentiellement mortelle

Reyes a été hospitalisé le 23 février et a été opéré en urgence. Les médecins ont essayé de sauver le pied de Reyes mais, malgré leurs efforts pour éliminer les bactéries potentiellement mortelles « ils ont dû amputer le pied pour sauver sa vie », a déclaré Joseline Reyes.

Il s’agissait d’une « fasciite nécrosante » une infection grave liée à une bactérie qui détruit la peau, les tissus sous-cutanés, les aponévroses et les muscles, à la différence des dermo-hypodermites bactériennes nécrosantes qui touche la peau et les tissus sous-cutanés mais respectent les muscles et les fascia, selon thérapeutique dermatologique.

Les bactéries « mangeuses de chair »

Plusieurs types de bactéries peuvent causer une fasciite nécrosante : le streptocoque du groupe A, les klebsielles, les Clostridia, les Escherichia coli et les Staphylocoques dorés. Ces pactéries peuvet être résistantes et il existe des cas avec plusieurs bactéries à la fois.

Il s’agit d’une infection rare (500 cas par ans rapportés aux USA et au Royaume-Unis) et dont on ne comprend pas toujours pourquoi ces infections se produisent. Les traitements immuno-supresseurs et les anti-inflammatoires non-stéroïdiens seraient des facteurs favorisants.

Le plus souvent, les gens ont une fasciite nécrosante lorsque les bactéries pénètrent dans le corps par l’intermédiaire d’une petite plaie de la peau. Dans le cas de Reyes, les médecins pensent que la bactérie a pénétré dans son corps par une plaie satellite d'un ongle incarné.

Une douleur disproportionnée

Une fois à l'intérieur du corps, les bactéries peuvent se propager rapidement et les symptômes de la fasciite nécrosante peuvent commencer dans les heures suivant une blessure. La peau peut devenir rouge ou violacée, et certaines personnes observent des ulcères, des cloques ou des taches noires sur leur peau.

Les patients atteints de l'infection éprouvent souvent une douleur qu'ils décrivent comme faisant beaucoup plus mal que ce à quoi ils pourraient s’attendre au vu de leur blessure. C’est cette disproportion entre le douleur ressentie et l’aspect de la lésion qui doit alerter sur la gravité potentielle et faire consulter au plus vite : cela ne se termine pas à chaque fois par une amputation.

Maintenant que le pied de Reyes a été amputé, sa famille a créé une page GoFundMe pour amasser des fonds pour une prothèse de pied et Reyes veut retourner travailler au plus vite.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité