Publicité

QUESTION D'ACTU

choc

Sport: pour Kilian M’Bappé : Perte de connaissance mais pas de traumatisme crânien.

Les faits : une sortie violente du gardien Lyonnais fait vaciller l’attaquant Parisien qui s’écroule, se relève, rejoint le bord de touche pour y perdre brièvement connaissance. Pourquoi Docteur vous raconte la suite.

Sport: pour Kilian M’Bappé : Perte de connaissance mais pas de traumatisme crânien. bluecups/Epictura

  • Publié 28.01.2018 à 09h07
  • |
  • |
  • |
  • |


On a trop vite parlé de protocole commotion et de 2 vérifications neurologiques nécessaires à quelques semaines d’intervalle pour que le joueur retrouve les terrains. Le protocole commotion est réservé aux traumatismes crâniens. Certes ce traumatisme peut provoquer des pertes de connaissance, mais il y a de nombreuses autres causes.

Autrefois on aurait plutôt  dit que Kilian M’Bappé avait fait un malaise… Perdre connaissance cela arrive, par exemple, en cas d’hypoglycémie, c’est-à-dire en l’absence totale de choc, à la différence du traumatisme crânien qui impose une souffrance, même brève, du cerveau. C’est sans doute le KO, en boxe, qui illustre le mieux cette capacité  du  corps, qui  dispose d'une espèce de disjoncteur qui, en situation de péril, coupe le courant pour mieux reprendre ses fonctions quelques secondes plus tard. La syncope, elle est une perte de connaissance très brève qui  peut être due à une douleur intense, par exemple lorsque l'on se coupe ou lors d’un choc violent sur une autre partie du corps que le cerveau. C'est un mélange des eux qui a dû survenir à Kilian. Choc violent au niveau du thorax ; stress de la surprise totale puisque le joueur ne regardait que le ballon ;  peur aussi de la première blessure grave de sa jeune carrière, au moment où il vit une sorte de rêve éveillée.

Tout cela explique sa capacité à sortir du terrain, puis laisser l’émotion l’envahir.

Dans le vestiaire il a dû d’abord subir un examen complet rapide pour bien vérifier qu’une hémorragie interne n’était pas à l’origine de sa perte de connaissance. Puis on lui a posé une minerve au cas où les vertèbres auraient été touchées.

En aucun cas le joueur a eu besoin de passer le questionnaire du protocole commotion qui lui est fait pour dépister une souffrance immédiate du cerveau.

En revanche on a parlé d’examen neurologique.  C’est autre chose qu’un simple protocole de quelques minutes…  C’est l’examen, de loin le plus soigneux et le plus difficile que connaissent les médecins. Du moins pendant leurs études, parce qu’aujourd’hui avec tous les examens dont dispose la médecine, c’est plutôt avec une simple  IRM que se situe la vérification.

C’est ce qu’a passé M’Bappé avec des résultats probablement négatifs puisqu’on a revu le joueur ce samedi,  dans les loges du Parc des Princes, regarder ses collègues infliger une défaite à l’équipe de Montpellier. Apparemment en forme et sans minerve.

L’entourage de l’entraineur a évoqué son retour rapide, peut-être dès le prochain match ; pour sure au stade Banabeu de Madrid, le 14 février, pour le premier match des huitièmes de finale de la coupe d’Europe,  face au Réal

Et sans avoir besoin d’un nouvel examen neurologique…

Pas de traumatisme crânien, juste un incident de jeu qui se termine bien.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité