Publicité

QUESTION D'ACTU

Association

Une combinaison d’anticorps efficace contre le VIH ouvre la porte à un vaccin

Des chercheurs américains ont démontré l’intérêt des anticorps bnAbs pour lutter contre le SIDA. Ils pourraient permettre de créer un nouveau traitement voire même être utilisé de manière préventive.

Une combinaison d’anticorps efficace contre le VIH ouvre la porte à un vaccin AndrewLozovyi/epictura

  • Publié 18.01.2018 à 13h13
  • |
  • Mise à jour le 18.01.2018 à 13h30
  • |
  • |
  • |


25 000 personnes en France ignorent leur séropositivité d’après Sida Info Service. 75 000 autotests VIH ont été vendus cette même année dans les pharmacies. L’enjeu pour les chercheurs aujourd’hui est de trouver un médicament qui ferait office de protection contre le SIDA.
Certains anticorps s’avèrent efficaces dans la prévention du VIH, et pourraient servir de traitement d’après des chercheurs américains. Leur étude a été publiée dans le New England Journal of Medicine.

L’efficacité des anticorps bnAbs

Les bnAbs sont des anticorps de neutralisation du VIH, mais le virus a la capacité de muter, et de devenir résistant à ces anticorps. Un bnAb seul ne permet donc pas de lutter contre toutes les formes de VIH qui peuvent être présentes dans l’organisme d’un individu infecté. Les scientifiques s’intéressent donc aux combinaisons de différents bnAbs.
La combinaison de trois de ces anticorps s’est révélée efficace chez l’animal. « On pense que les bnAbs sont comme des panneaux indicateurs, ils montrent un chemin qui pourrait être suivi pour l’élaboration d’un futur vaccin contre le SIDA grâce à l’introduction de bnAbs capable de prévenir l’infection par le VIH », explique David Margolis, co-auteur de l’étude.

Un traitement moins contraignant

Si ces anticorps sont un espoir pour la création d’un vaccin, ils seront aussi utilisés en traitement pour des personnes infectées. Ils pourraient permettre de réduire le nombre de prises, et en association avec d’autres agents médicamenteux, ils pourraient permettre de débarrasser l’organisme du virus.

La recherche contre le VIH progresse, au début du mois de janvier, une étude publiée dans Nature Communications indiquait la possibilité d’un traitement hebdomadaire pour soigner la maladie. Aujourd’hui, les personnes séropositives doivent prendre leur trithérapie chaque jour.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité