Publicité

QUESTION D'ACTU

Manque de lumière et fatigue

Le coup de fouet « vitamine C » pour supporter l’hiver : pas forcément efficace mais pas mauvais

Plus de 10 millions des Français consomment des vitamines. Ce qui n’est rien à côté des 50% d’Américains ultra vitaminés. Mais la tendance est chez nous à la croissance. Alors s’il faut trancher : oui aux vitamines, mais pas systématiquement !

Le coup de fouet  « vitamine C » pour supporter l’hiver : pas forcément efficace mais pas mauvais membio/epictura

  • Publié 27.12.2017 à 17h43
  • |
  • |
  • |
  • |


Les pharmacies et les gazettes ont bien compris l’appétence de beaucoup pour les vitamines suscitée par les frimas et l’obscurité. Il faut pourtant être clair : l’alimentation occidentale équilibrée, qui est la règle chez la plupart de ceux qui se plaignent, apporte exactement tout ce que le corps réclame. En revanche combien de dépressions saisonnières, de déprimes certes pas violentes, passent inaperçues et trouvent une mauvaise solution dans ces prescriptions vitaminiques complaisantes de mes confrères.

Pas de surdosage avec le jus d'orange...

Toutes les vitamines sont vitales et l’organisme humain ne sait pas les fabriquer. Mais le risque lorsqu’on les consomme en trop grande quantité est le surdosage. Un risque que les médecins ne craignent pas avec la vitamine C, qui passe rapidement de la bouche à nos urines sans avoir aucun effet en cas de surdosage.
On trouve la vitamine C dans la plupart des légumes et des fruits avec un record pour le persil et l’oseille. Les recommandations européennes conseillent un apport quotidien de 75 mg pour la femme et de 90 mg pour l'homme. À titre d'exemple, une orange apporte en moyenne 53 mg de vitamine C, autant que le chou de Bruxelles, mais deux fois moins que les fanes de navet !
On peut donc en consommer l’esprit tranquille mais la dose recommandée est très souvent dépassée parce que l’industrie en fait un conservateur bien utile. Et on dit qu’elle pourrait avoir un rôle dans l’apparition des calculs rénaux.

Pas de « coup de fouet »

En fait, la vitamine C sert dans beaucoup de réaction chimique dans le corps. Mais pour les effets « coup de fouet », les études sont contradictoires et celles qui semblent prouver quelque chose utilisent de la vitamine C en intra veineuse. En comprimé ou jus d’orange cela paraît moins évident.
Ce n’est pas faute d’avoir essayé, en particulier d’effet préventif contre le rhume ou pour donner un coup de fouet. Pour être franc comme elle n’est pas dangereuse bon marché et selon le principe si ça fait pas de mal… elle reste très populaire sans preuves réelles.

Carences en vitamines

Et a contrario, les carences en vitamines C nous ramènent à une période où les gens courraient la mer en ne consommant que des céréales et des salaisons. Aucun fruits et légumes : la maladie était fameuse à l’époque= ; Elle s’appelle le scorbut. Elle tuait mais elle a quasiment disparu
Chez les gens très mal nourris dans notre pays le manque de vitamine C provoque une grande fatigue et une plus grande sensibilité aux infections. D’où probablement la réputation pas forcement justifiée de coup de fouet de sa supplémentation.

Pas de troubles du sommeil

Il y a des périodes de la vie où on a besoin de plus de vitamines, où les besoins sont supérieurs à la normale et ne peuvent être compensés par une augmentation de l’alimentation : chez les adolescents, les femmes enceintes et allaitantes, ceux qui pratiquent le sport au moins trois fois par semaine,   les fumeurs, les buveurs (plus de trois verres par jour) sans oublier les personnes très âgées, souvent dénutries ou qui par manque de moyens financiers, d’énergie ou tout simplement de dents, négligent leur alimentation. Ce qui fait beaucoup de monde.

De nombreux médecins disent que la vitamine C (qu'on la prenne en pastilles ou en oranges) empêche de dormir. Il semble que ce soit un faux procès et que la vitamine C n’influence pas le sommeil. Ni dans un sens, ni dans l’autre

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité