Publicité

QUESTION D'ACTU

Les Questions de Morgane et Romain

Les préoccupations santé de nos adolescents… Est-ce qu’avoir son téléphone portable dans sa chambre la nuit est nocif pour la santé ?

Les ondes, de la radio au téléphone mobile en passant par les radars, la télévision, les satellites ou tout simplement l’alarme de votre maison, font désormais partie d’un quotidien auquel personne n’échappe, même s’il décide de vivre en ermite.  

Les préoccupations santé de nos adolescents… Est-ce qu’avoir son téléphone portable dans sa chambre la nuit est nocif pour la santé ? undrey/epictura

  • Publié 25.12.2017 à 13h27
  • |
  • |
  • |
  • |


Quels sont les questions que se posent nos enfants sur leur santé ou celle de leurs parents ou de leurs proches. Pourquoi Docteur a demandé à plusieurs adolescents d’en discuter entre eux et d’établir le « hit parade » de leurs interrogations. Notre rédaction y répondra tout au long des vacances d’hiver. Aujourd’hui : Est-ce qu’avoir son téléphone portable dans sa chambre la nuit est nocif pour la santé ?

Le corps humain placé dans un de ces champs électromagnétiques absorbe une partie de leur énergie, qu’on quantifie avec un chiffre que l’on appelle le DAS, le Débit d’Absorption Spécifique. On estime qu’un DAS supérieur à 4 pour le corps entier provoque des effets d’échauffement significatifs. C’est pourquoi, l’Organisation Mondiale de la Santé, a déterminé des limites maximales d’exposition : théoriquement, ce DAS doit être inférieur à 0,08.

Vous me direz que tous ces chiffres sont un peu rébarbatifs, d’autant que l’utilisation la plus classique aujourd’hui est le téléphone portable qui n’irradie pas le corps entier. C’est pourquoi on préfère parler de DAS local, qui correspond a une absorption bien localisée. Par exemple, en ce qui concerne le téléphone, on calcule les radiofréquences absorbées  sur 10 grammes de constituants (peau, cerveau ou os) de  la tête. Là encore nos autorités de santé ont  donné la norme. Le DAS local ne doit pas dépasser 2. Les constructeurs, opérateurs et distributeurs ont obligation de respecter cette norme. Vous en a t-on déjà parlé lorsque vous avez acheté votre portable ? Probablement pas. Cela milite pour que le DAS des téléphones apparaisse de façon bien lisible.

Mais que risque t’on ?

Selon certains scientifiques, les portables seraient à l’origine de troubles du sommeil, de l’humeur, de fatigue ou de dépression.

Mai aussi de migraines et de maux de tête, symptômes que l’on retrouve, il est vrai très souvent, dans les enquêtes auprès des utilisateurs.

En attendant les résultats des études qui sont lancées un peu partout dans le monde dans tous les domaines d’incertitude, il y a une mesure extrêmement simple  à appliquer dans le doute : utiliser le plus souvent possible le système mains libre et les écouteurs. Et surtout éloigner, même si c’est pénible à supporter,le téléphone du lit…

Quelques conseils simples

Utilisez votre téléphone mobile avec discernement

Évitez les conversations inutiles ou trop longues, une communication prolongée augmentant également la durée de votre exposition aux radiofréquences.

Privilégiez les zones de bonne réception

Evitez de téléphoner dans les secteurs mal couverts par le réseau : à l’intérieur d’un véhicule, d’un ascenseur, d’un parking souterrain, etc. En effet, afin de maintenir la qualité de transmission, votre téléphone mobile augmente sa puissance d’émission et donc votre niveau d’exposition.

A savoir : vous vous situez dans une zone de bonne réception lorsque votre téléphone mobile indique un nombre maximal de barrettes.

Evitez de téléphoner lors de déplacements à grande vitesse

Lorsque vous vous déplacez à grande vitesse (en train, par exemple), votre téléphone mobile entre successivement en relation avec différentes antennes-relais et peut élever sa puissance au niveau maximum pour les rechercher.

À savoir : Votre téléphone mobile peut émettre à sa puissance maximale au moment de la connexion au réseau et pendant les premières secondes de la conversation.

Eloignez votre téléphone mobile

Pour limiter l’exposition de la tête, vous pouvez utiliser un kit piéton (oreillette).

Les enfants doivent avoir un usage modéré du téléphone mobile.

Dans son avis d’octobre 2009, l’ANSES recommande de poursuivre la recherche scientifique sur les effets des radiofréquences, notamment vis-à-vis des enfants.

En effet, si des effets sanitaires étaient un jour mis en évidence, les enfants pourraient y être plus sensibles, leur organisme étant en cours de développement (système nerveux par exemple). Par ailleurs, arrivés à l’âge adulte, ils auront été de fait exposés plus longtemps aux champs électromagnétiques émis par les téléphones mobiles.

Ainsi, toujours par mesure de précaution, les parents d’enfants ou d’adolescents disposant d’un téléphone mobile sont invités à les informer sur les moyens permettant de réduire leur exposition comme, par exemple, l’utilisation d’une oreillette.

Plus d’informations sur le site de l’INPES : www.lesondesmobiles.fr

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité