Publicité

QUESTION D'ACTU

Lots Lactalis

Lait contaminé par des salmonelles, surtout pas de panique

Certes la salmonelle est une bactérie responsable d’intoxications alimentaires désagréables lorsque l’on est en bonne santé, dangereuse aux deux extrémités de la vie. Le problème actuel est bien géré : information nationale importante, réactivité des autorités de santé, du fabriquant et des médecins. Donc pas de panique pour ceux qui n’ont pas encore consommé ces laits. Surveillance attentive pour les autres...

Lait contaminé par des salmonelles, surtout pas de panique konevaelvira.gmail.com/Epictura

  • Publié 03.12.2017 à 15h05
  • |
  • |
  • |
  • |


Le site du Ministère de la santé donne une information extrêmement complète sur les laits potentiellement contaminés :

http://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/retrait-et-rappel-de-laits-infantiles-1er-age-en-raison-d-une-possible

Un numéro vert, le 0800 120 120, a été mis à disposition des parents pour répondre à leurs interrogations.

Mais il va falloir désormais comprendre comment une salmonelle a pu contaminer autant de lait. C’est la caractéristique d’un microbe de se multiplier pour survivre. On connaît bien les salmonelles qui, en plus de la typhoïde, sont les principaux responsables des intoxications alimentaires en collectivité.

C’est un microbe assez résistant, qui peut vivre plusieurs semaines en milieu sec, d’où effectivement le retrait et la destruction impérative des stocks de lait qui ont pu être contaminés.

Le lait et les œufs sont les contaminations les plus classiques. Pour les œufs, on a compris comment la salmonelle pouvait se retrouver dans un œuf non cassé. C’est en lavant les œufs qu’on enlève la couche, la barrière protectrice qui bouche les « pores » naturels des œufs.

Incubation courte

Lorsqu’on avale un aliment contaminé, l’acidité de l’estomac a vite fait de tuer l’intrus. Ce ne sont donc que des aliments très contaminés qui passent cette première barrière naturelle… Sauf chez les nourrissons qui sont sensibles à quelques microbes seulement, par exemple la simple inhalation de poussières infectées.

L’incubation dure de quelques heures à un jour, très rarement deux à trois jours. Ce qui permet de rassurer les parents d’enfants qui auraient pu consommer ces laits avant ce délai. Ils n’ont théoriquement rien à craindre.

Une fois infecté, même s’il y a des symptômes, la maladie est dans la très grande majorité des cas bénigne. Par exemple, il faut savoir qu’au moins un quart des gastros de l’été sont dues à la salmonelle !

La diarrhée bactérienne peut durer jusqu'à deux semaines

Au cours d’une diarrhée aiguë, surtout si elle est accompagnée de vomissements, peuvent apparaître des complications comme une déshydratation. Ce risque est particulièrement fréquent chez le nourrisson, les personnes âgées ou celles qui souffrent d’une maladie chronique. C’est pourquoi il y a eu cette réaction importante dès la connaissance de la contamination.

Habituellement, il ne faut consulter le médecin traitant que si la diarrhée et les vomissements persistent au-delà de deux jours, ou si la diarrhée récidive. Et bien évidemment, au moindre doute chez un enfant dans la période actuelle.

Plus pour se rassurer...

En revanche, il faut appeler le 15 ou le 112 en cas de signes de déshydratation (soif intense, bouche sèche et petit volume urinaire avec urines foncées), en cas de somnolence ou de confusion, ce qui concerne plus souvent des gens âgés que des enfants.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité