Publicité

QUESTION D'ACTU

La carte corporelle de nos émotions

Les alcools agissent sur nos émotions, comme les émotions sur notre physique

Il nous arrive aussi tous de dire qu’on en a plein le dos, que notre patron nous donne des boutons… Mais ce langage, très grand public, correspond à des vérités médicales… comme paraît-il détendu après une bière, sexy avec des spiritueux.

Les alcools agissent sur nos émotions, comme les émotions sur notre physique monticello/epictura

  • Publié 23.11.2017 à 17h33
  • |
  • |
  • |
  • |


 

Ce sont des expressions pleines de bon sens. Les émotions telles que la peur ou la colère s'accompagnent de sensations physiques : estomac noué, gorge serrée, boule au ventre... Il existe même une carte corporelle de nos émotions...

Depuis la publication d’une étude dans le British Medical Journal, on sait aussi que l’on boit en fonction de ses émotions. Ou qu’à un type d’alcool correspond une émotion personnelle. L’éternel problème de la poule et l’œuf. Ainsi, selon ces chercheurs, le buveur de bière ou de vin le fait pour se détendre. Ou l’inverse. Le vin rouge, paraît-il endort… Alcool fort s’associe à énergie mais aussi à agressivité.

Rien de bien original dans cette étude, qui a eu pourtant un certain retentissement

Carte des émotions

La recherche scientifique sur une description la plus précise des sensations physiques liées à des émotions est plus intéressante. Des chercheurs finlandais ont voulu vérifier la validité de toutes ces expressions qui font de ces sensations physiques le témoignage d’une émotion.

Ce n’est pas bien compliqué ; il fallait en avoir l’idée : des volontaires ont ressenti différentes émotions à l’aide de livres, d’images, et de films… Ils ont ensuite colorié un schéma de corps humain avec différentes couleurs : rouge pour une sensation forte, bleu pour une moindre activité. S’ils ne sentaient rien, ils laissaient la zone vide. Grâce à cela, les chercheurs ont pu dresser une typologie des sensations liées aux émotions.

Ils ont découvert qu'il y a une grande cohérence dans les réactions du corps. Les émotions de base, colère, peur, tristesse, dégoût, joie, surprise, sont pour la plupart associées à une activité accrue dans la poitrine. Il y a une explication médicale, car cela correspond à des modifications dans le rythme respiratoire ou cardiaque. Ce sont aussi celles qui provoquent les sensations physiques les plus fortes. Selon les émotions, agréables ou non, différentes zones du corps réagissent. Ainsi, le dégoût est plus souvent associé à des sensations au niveau du système digestif et de la gorge, alors que la tristesse est liée à une moindre activité des membres inférieurs.

Et la joie, MDR !

Globalement, les manifestations physiques des émotions se chevauchent peu. La joie active des sensations agréables dans l’ensemble du corps. Les émotions en relation avec autrui, elles, ont plus tendance à solliciter les membres supérieurs. Les résultats révèlent que peur et tristesse sont assez similaires. 

Les Finlandais sont des gens sérieux, et ils sont allés vérifier à Taïwan, parce que c’est vrai que les expressions peuvent varier selon les cultures pour une même émotion. Et bien les participants ont signalé les mêmes activités pour des émotions simples. Quelle que soit la culture, orientale ou occidentale, le corps réagit de la même façon à une sollicitation émotive.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité