Publicité

QUESTION D'ACTU

Risque cardiovasculaire

Douleur dans la poitrine : un simple examen peut éliminer la maladie coronaire

Lors d’une douleur dans la poitrine, une étude a permis de comparer les techniques d’exploration. Et il semblerait que le score calcique soit une option très intéressante.

Douleur dans la poitrine : un simple examen peut éliminer la maladie coronaire photographee.eu/epictura

  • Publié 21.11.2017 à 18h02
  • |
  • |
  • |
  • |


L’imagerie cardiaque permet d’examiner le cœur dans les moindres détails. La plus large étude à ce jour, menée sur plus de 8 800 personnes pendant 26 mois, a permis de comparer la valeur pronostique du score calcique et des explorations fonctionnelles. Elle a été réalisée dans l’évaluation du risque de maladie coronaire chez les personnes qui viennent aux urgences pour une douleur thoracique stable.

Un score calcique négatif permettrait d’éliminer très simplement une maladie coronaire et le risque cardiovasculaire et ainsi éviter les dépenses inutiles des tests fonctionnels plus coûteux. Au passage, cette étude montre que la maladie coronaire est finalement peu fréquente lors d’une douleur dans la poitrine. Cette étude est parue dans la revue Circulation.

Des tests très différents

Le score calcique est un examen radiologique simple et rapide, réalisé en quelques minutes à partir d’un scanner thoracique sans injection, ni perfusion, pour évaluer l’étendue des dépôts calcifiés (athérosclérose) dans les vaisseaux qui irriguent le cœur (les coronaires), et donc la maladie coronaire. Cet examen, qui ne requiert ni préparation spécifique, ni d’être à jeun, évalue donc le risque cardiovasculaire, y compris en l’absence de tout symptôme.
Les tests fonctionnels poursuivent le même objectif, mais en évaluant en plus le retentissement de l’obstruction des coronaires en situation d’effort (où le débit de sang nécessaire est lus important). Ils sont un peu plus compliqués à réaliser et plus coûteux. Il s’agit de l’électrocardiogramme d’effort, de la scintigraphie myocardique et de l’échographie de stress.

Une maladie longtemps peu symptomatique

La maladie coronaire débutant par une longue période sans aucun signe, le diagnostic peut être fait très tard, à un stade avancé de la maladie, voire au moment de l’infarctus.
Plusieurs études ont montré que plus le score calcique est élevé, plus le risque cardiovasculaire est important. Lorsque le score est compris entre 100 et 400 par exemple, c’est qu’il existe un début d’athérome coronaire, le risque cardiovasculaire est élevé. S’il dépasse 400, cela signifie que les lésions athéromateuses sont multiples et qu’elles peuvent aboutir à l’obstruction de l’irrigation du cœur (l’infarctus), le risque cardiovasculaire est alors très élevé.
A l’inverse, si le score calcique est négatif, c’est qu’il n’y a pas d’athérome coronaire et le risque cardiovasculaire est très faible.

La plus large étude comparative

Les auteurs de l’étude PROMISE (étude prospective d'imagerie multicentrique sur l'évaluation de la douleur dans la poitrine, ou douleur thoracique), menée sur plus de 8 800 personnes ayant une douleur thoracique stable, ont comparé la valeur pronostique du score calcique coronaire par rapport aux explorations fonctionnelles cardiaques, c’est-à-dire l’ensemble de tous les examens cardio-vasculaires fonctionnels et non invasifs tels que l’échographie cardiaque de stress, l’épreuve d’effort (ECG d’effort) ou encore, la scintigraphie myocardique.

Le score calcique intéressant s’il est négatif

Pendant 26 mois, 4 209 patients ont été randomisés dans le groupe « Score calcique » et 4602 dans celui des « Tests fonctionnels ». Les résultats ont montré qu’en raison de sa simplicité de réalisation, de son faible coût et du peu de risque qu’il présente, le score calcique, quand il est négatif (score d’Agatston inférieur à 100), pourrait être un très bon moyen pour éliminer un syndrome coronaire aigu ou un à risque cardiovasculaire chez les personnes qui se présentent au urgences avec une douleur thoracique stable. En cas de score positif, les explorations fonctionnelles peuvent ensuite venir très légitimement poser un diagnostique.

Devant une douleur dans la poitrine, le score calcique peut être choisi en premier car il est rapide, simple et bien toléré. S’il est négatif, il permet d’éliminer une maladie coronaire et de rechercher directement d’autres maladies à l’origine de cette douleur. S’il est positif, des épreuves fonctionnelles peuvent êtres envisagées pour avancer sur le diagnostic coronaire.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité