Publicité

QUESTION D'ACTU

Le chien protège d’une mort prématurée

Il n’y a pas que le chien… Ces animaux qui nous veulent et nous font du bien.

Les animaux ne font pas que sauver des vies… Ils ont en eux la solution à de multiples problème de santé. Exemples…

Il n’y a pas que le chien… Ces animaux qui nous veulent et nous font du bien. sonyae/pictura

  • Publié 20.11.2017 à 18h15
  • |
  • |
  • |
  • |


 

Pour améliorer notre santé, il est parfois suffisant de fréquenter des animaux.  Plusieurs études l’ont démontré : la dernière, publiée vendredi dernier,   montre  que chez les personnes célibataires, la présence d’un chien contribuerait à faire diminuer le risque de mourir prématurément et de faire un infarctus.  On sait depuis longtemps que les personnes qui possèdent un animal sont en meilleure santé que le reste de la population. Un chien fidèle, il n’y a rien de mieux pour l’estime de soi.  Chiens, chats et autres animaux de compagnie… Leurs  propriétaires iraient même moins souvent à l’hôpital.

Vive le venin de serpent

Les animaux de compagnie sont peut-être les meilleur amis de l’homme, mais qu’ils ne sont pas les  seuls. Par exemple le serpent…Une substance présente dans le venin du mamba noir serait un médicament contre la douleur aussi puissant que la morphine. Une équipe du CNRS a testé cette substance – la mambalgine - chez la souris. Et les résultats sont très prometteurs. Non seulement, elle supprime la douleur, mais, en plus, elle a beaucoup moins d’effets secondaire que la morphine. En particulier, le risque d’accoutumance est bien moins fort.

Certes, le venin de serpent pour lutter contre la douleur, ce n’est pas pour tout de suite, mais c’est quand même une bonne nouvelle parce qu’on manque cruellement de nouveaux médicaments dans ce domaine…

Piqure grâce au porc épique

Le porc épic ! Là non plus, ce n’est pas franchement un animal de compagnie. Mais, ce petit animal qui a 30 000 aiguilles dressées sur son dos pourraient bien nous rendre la vie plus douce. Des chercheurs de la Harvard Medical school de Boston ont découvert que ces épines pénètrent deux fois mieux dans la peau qu’une seringue traditionnelle. En fait, aux extrémités des épines, il y a des picots microscopiques qui facilitent la pénétration.

On pourrait donc fabriquer des seringues qui ressemblent aux épines des porc-épic et cela pourrait avoir 2 intérêts : d’une part, comme l’aiguille pénètre mieux, elle déchire moins la peau; d’autre part, la piqûre pourrait être moins douloureuse. Mais ce n’est pas tout ! Ces petits picots ont un autre avantage, il faut 4 fois plus d’énergie pour retirer l’épine. Les chercheurs pensent que cela pourrait donner des idées de pansements nouvelle génération, sans colle, et qui seraient moins toxique.

Collé comme une moule

Un dernier exemple, la moule. Tous ceux qui ont déjà essayé de décrocher une moule accrochée à son rocher vont de tout de suite trouver les vertus étonnantes dont on pourrait se servir. Une équipe de chercheurs américains a découvert les secrets de cette substance adhésive qui permet aux moules de résister aux vagues.  Avec l’idée de  fabriquer une colle synthétique, semblable à celle des moules et ainsi réparer certains de nos organes.  C’est vrai que la plupart de nos organes 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité