Publicité

QUESTION D'ACTU

10 ans de vie en plus

Les Amish vivent plus longtemps. Et s’ils arrêtaient tout simplement de rouiller !

La longévité de vie des Amish est peut-être due à une mutation génétique. On parle aussi  de leur alimentation. Et certains évoquent les « radicaux libres »

Les Amish vivent plus longtemps. Et s’ils arrêtaient tout simplement de rouiller ! Shinya Suzuki/Flickr

  • Publié 20.11.2017 à 12h40
  • |
  • |
  • |
  • |


Il y a de nombreuses hypothèses pour comprendre le mécanisme du vieillissement.

Une des plus commentées   est celle  que l’on appellera  « la théorie de la rouille » qui mets en cause des produits que l’on appelle  les radicaux libres. Ils   se forment à partir de l’oxygène, le carburant principal de notre corps. À mesure que l’organisme multiplie et fait fonctionner ses cellules, il consomme de l’oxygène, générant des radicaux libres en guise de sous-produits, de « déchets », qui, à leur tour, endommagent les cellules ? Celles-ci, en réaction… augmentent leur production de radicaux libres…

Le vieillissement serait causé par un cycle vicieux.  

On pourrait vulgariser cette action sur l’oxygène en la comparant à un processus généralisé de « rouille » de l’ensemble de notre corps. Une théorie séduisante… surtout pour les industriels qui développent tout une gamme d’antirouilles : Les antioxydants anti radicaux libres.

Un bon nombre de chercheurs ne sont pas d’accord. Et pas des moindres. Une étude de l’université Mac Gill, une référence mondiale en biologie, a semé le doute. Certes il s’agit d’un comparatif sur des vers de terre, mais ceux qui ont été « fabriqués » pour produire des radicaux libres ont vécus plus longtemps que les vers « ordinaire ». Pire ! l'administration d'antioxydants, censés contrecarrer l'action négative des radicaux libres, a réduit leur longévité au lieu de l'augmenter.  Les chercheurs sont allés plus loin en traitant ces vers ordinaires avec un produit augmentant la production de radicaux libres. Même résultats inattendus, ces vers « maltraités » ont vécu 60% de temps de plus que les autres…

Savoir grâce aux Amish

Ces vers prouveraient   donc que la théorie des radicaux libres est claire et logique, mais probablement fausse ! Et il va falloir trancher rapidement pour rassurer ou inquiéter les nombreux consommateurs d’antioxydants naturels comme le thé ou les polyphénols des vins rouges Français ou en gélules.

Les Amish, qui consomment beaucoup de produits naturels dont certains sont riches en radicaux libre vont apporter leur témoignage vivant à la querelle.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité