Publicité

QUESTION D'ACTU

Journée Mondiale de la pneumonie

Pneumonie : attention aux changements de température

La pneumonie est encore responsable de millions de décès chaque année dans le monde, tout à fait évitables.  Avec la vaccination, mais aussi en connaissant ce qui favorise cette infection, comme le redoutable "chaud refroidi".

Pneumonie : attention aux changements de température Madrabothair/epictura

  • Publié 12.11.2017 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


importante de mortalité  par infection.

Il existe des circonstances propices à la pneumonie sur lesquels il paraissait possible d'agir.

Et d’abord et toujours lorsqu’il s’agit des poumons, le tabac… Un tabagisme important favorise les  pneumonies, mais cet effet défavorable diminue  significativement à partir de la deuxième année de sevrage ; une vraie motivation à l’arrêt. Une consommation importante d’alcool facilite également la survenue des infections  pulmonaires chez les hommes.

On connaît mieux aujourd’hui les  changements brutaux de  température sur le lieu de travail :  multiplient par près de 3  le risque.  Nos anciens connaissaient bien et craignaient, à juste titre,  les conséquences d’un mauvais vent froid sur un corps en sueur, ce qu’ils appelaient un « chaud-refroidi »…  On sait aujourd’hui pourquoi : les recherches sur l'homme et l'animal ont montré que l’inhalation  d’air froid entraînait en effet un refroidissement de l’intérieur du nez,  et que cette baisse de température nasale suffisait à inhiber  les défenses respiratoires contre les infections.

Dans les circonstances favorables à la pneumonie, il faut ajouter la cohabitation avec plus de dix personnes constitue  également un facteur favorisant, tout comme le fait de vivre avec des  enfants ou au contact d’animaux de compagnie. L’état des dents est aussi un facteur favorisant important. Une  visite chez le dentiste dans le mois précédent est associée à une  baisse de 30% du risque d’infection pulmonaire,

Mais au delà de toutes ces précautions il existe un moyen imparable de ne plus connaître cette situation désastreuse avec la pneumonie : une protection significative est  obtenue  par un geste simple : la vaccination contre la  grippe et le vaccin  contre le pneumocoque, le vrai responsable de la maladie.  Un microbe qui est devenu, au cours des années, ultra résistant.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité