Publicité

QUESTION D'ACTU

Morsures humaines

Les enfants mordeurs

La morsure humaine est  fréquente, sans gravité et sans beaucoup de signification si elle est le fait d'un petit enfant. Elle est en revanche anormale par la suite. Et tout particulièrement chez les sportifs professionnels...

Les enfants mordeurs LEBER/IMAGO/SIPA

  • Publié 07.11.2017 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Les morsures humaines sont beaucoup plus fréquentes que l’on croit. C’est un grand classique des bagarres du samedi soir ou des altercations dans un couple. Il y a 500 000 morsures déclarées par an.  Dont 60 000 qui nécessitent une hospitalisation. Les statistiques chiffrent entre 5 à 20% l’origine humaine.  Il faut être honnête, dans 90% des cas, l’alcool est le responsable.

Comment un joueur de football professionnel, comme Suarez à la coupe du monde ou Mike Tyson le champion du monde de boxe, pas spécialement avinés à priori, peuvent en arriver à une telle extrémité ? Cela obéit, en fait, au même mécanisme que le « coup de boule » de Zidane devant 2 milliards de téléspectateurs. Mordre est une réaction archaïque de guerrier stressé. Et une sanction – à part l’exclusion à vie – ne change quelque chose chez les multirécidivistes, qui n’arriveront pas à taire ces manifestations primaires de leur agressivité face à ce qu’ils ressentent comme la menace d’un ennemi. 

Les enfants mordent souvent

Quelle que soit l’âge ou la notoriété, c’est impératif de soigner.  Ce sera long mais un bon psychothérapeute peut les sortir de là. Si le mordeur en exprime la volonté, car l’obligation ne suffit pas. Les enfants mordent - ou mordillent un peu plus que la moyenne, Cela  arrive assez souvent dans les cours de récréation et même dans les crèches mais sans signification pathologique. Cela survient plutôt entre 18 et 30 mois.   Mordre est typiquement une façon de dire non, chez un enfant qui ne parle pas et qui de cette façon demande de l’aide… Au-delà de 5 ans,  quand l’enfant sait s’exprimer, c’est plus préoccupant.

 Que faire face à un enfant qui mord ?

 D’abord tout le monde doit se calmer. Ce n’est pas facile pour les parents du mordeur qui doivent aussi gérer l’agressivité de ceux du mordus.  On ne gronde surtout pas ; on explique fermement que ce n’est pas bien; Parce que les enfants mordeurs ne sont presque jamais des méchants,  bien au contraire. C’est souvent un tout petit bout de chou qui ne sait pas parler et qui a trouvé là le moyen de rappeler sa présence.

On n’oubliera pas, quand même, de rassurer le mordu qui lui se demande dans quel monde il va vivre…

Sur le moment, il faut laver abondamment, avec de l'eau et du savon, et rejoindre un médecin, ou un hôpital, le plus rapidement possible, si la peau est très abimée ou s’il y a un doute sur l’agresseur.

 Les plaies, moins impressionnantes mais plus infectées

La mâchoire d’un humain n’ayant aucune commune mesure avec celle d’un chien, les dégâts seront minimes. D’un point de vue infectieux, en revanche, les morsures humaines sont souvent plus dangereuses que celles d’animaux, parce que notre bouche contient plus de bactéries. Elle peut donc très facilement s’infecter. Il faut exiger un examen sanguin de l’agresseur et vérifier   l’état de la vaccination anti tétanique.

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité