Publicité

QUESTION D'ACTU

Station spaciale

Le cerveau des astronautes se modifie dans l'espace

Plus les astronautes passent du temps dans l’espace, plus l’anatomie de leur cerveau se modifie. Voici les résultats d’une étude, publiée dans lune des meilleures revues scientifiques internationales. 

Le cerveau des astronautes se modifie dans l'espace Iurii/epictura

  • Publié 06.11.2017 à 14h23
  • |
  • |
  • |
  • |


Vendredi 2 juin 2017 : le célèbre spationaute Thomas Pesquet touche la terre ferme après six mois passés dans l’espace à bord de la Station spatiale internationale. Le plus dur pour lui ? Se réhabituer à la gravité. Mais un tel voyage, d’environ 200 jours, laisse aussi des traces sur l’ensemble du corps.
On savait déjà que les astronautes perdaient de la masse musculaire et osseuse. 

Une étude publiée dans le New England Journal of Medicine prouve désormais que les longs séjours dans l’espace modifient aussi l’anatomie du cerveau des astronautes.

Le cerveau se modifie

Pour cela, les chercheurs ont travaillé sur deux groupes : des spationautes qui ont effectué un long séjour dans l’espace, d’environ 165 jours, et d’autres qui y ont passé beaucoup moins de temps, 14 jours en moyenne. Les chercheurs ont analysé des IRM avant leur départ et après leur retour. 

D’après les résultats, voyager longtemps dans l’espace provoque un rétrécissement du sillon central. C’est le cas de 17 astronautes sur 18 qui y ont passé un long séjour. Mais c’est aussi le cas chez seulement 3 astronautes sur 16 qui ont fait un court séjour. 

Le cerveau se déplace

Voyager longtemps dans l’espace peut aussi entrainer un déplacement du cerveau vers le haut. Et par conséquent, la place pour le liquide céphalo-rachidien, dans le sommet du crâne, rétrécit. Le liquide céphalo-rachidien est un liquide transparent dans lequel baigne le cerveau. Il le protège. 

Autre conséquence observée par les chercheurs: un œdème du disque optique, appelé aussi tâche aveugle. Cela pourrait être lié au rétrécissement du sillon central. Et donc aux changements anatomiques du cerveau, causés par un long séjour dans l’espace. 

Quels effets à long terme ?

Si cette étude prouve que le cerveau change après un long voyage dans l’espace, nous ne connaissons pas encore les effets à long terme de ces changements. 

Pour cela, des analyses doivent être faites sur les astronautes, plusieurs semaines, mois ou années après leur retour sur Terre. Thomas Pesquet fait déjà, peut-être, partie de ces cobayes. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité