Publicité

QUESTION D'ACTU

Dépitage

Le cancer du colon apparaît de plus en plus tôt

Selon une étude, le dépistage du cancer du colon pourrait être avancé à l’âge de 45 ans. Les adultes contractent en effet cette maladie de plus en plus jeune. En cause notamment : leur alimentation. 

Le cancer du colon apparaît de plus en plus tôt Capture d'écran de la campagne de l'INCa

  • Publié 30.10.2017 à 12h17
  • |
  • |
  • |
  • |


Le cancer du colon est la deuxième cause de décès en Europe. Il tue environ 215 000 personnes chaque année. Une nouvelle étude, présentée dans le cadre de l’UEG Week de Barcelone (United European Gastroenterology), montre qu’aujourd’hui, trois diagnostics de cancer sur dix concernent des patients de moins de 55 ans.

En Europe, la politique de prévention n’est pas la même selon les pays. Si en France le test de dépistage est gratuit à partir de 50 ans, dans d’autres il ne commence pas avant 60 ans. Pour faire baisser le taux de mortalité, les chercheurs préconisent donc d’avancer l’âge moyen de dépistage à 45 ans. 

Le cancer du colon se développe à partir de 45 ans

Les chercheurs, basés en France, ont analysé 6027 coloscopies. Résultat sans appel : 400% de néoplasie - de développement anormal de cellule, de tumeur - de plus chez les patients âgés entre 45 et 49 ans, que chez ceux entre 40 et 44 ans. Le taux de détection de néoplasie est aussi supérieur de 8% chez les personnes entre 45 et 49 ans par rapport à celles entre 50 et 54 ans. D’où la proposition d’avancer l’âge du dépistage. 

Le nombre de polypes (excroissances généralement bénignes, mais qui peuvent devenir cancéreuses si elles ne sont pas traitées) et le taux de coloscopies dans lesquelles les médecins ont détecté des adénomes (tumeurs bénignes qui se développent dans les muqueuses glandulaires, donc dans le colon) ont aussi plus augmenté chez les patients entre 40-44 ans et 45-49 ans que dans les 5 années d’âge suivantes.

« Ces résultats montrent que c’est à partir de 45 ans que les lésions colorectales augmentent de façon remarquable, surtout le taux de néoplasie. Même si l’on retire de ces résultats les patients avec des antécédents familiaux de polypes et de cancer, il y a toujours une augmentation importante du nombre de dépistages positifs à partir de 45 ans », analyse le Dr David Karsenti, qui a mené les recherches. 

La nécessité de bien manger 

L’une des raisons de cette augmentation chez les personnes plus jeunes se trouve, en partie, dans l’alimentation. Le cancer du colon touche particulièrement les pays industrialisés, où les produits transformés, saturés de sucres et de gras, remplissent les frigos.

Il est accepté depuis longtemps qu’un régime équilibré et l’exercice physique sont utiles dans la prévention du cancer du colon. La consommation de fibres aussi, bien qu’au fil des années certaines études aient contredit l’hypothèse. 

En septembre dernier, l’American Institute of Cancer Research a analysé 99 études sur le cancer du colon, portant sur plus de 29 millions de personnes. D’après les résultats, le meilleur moyen de prévenir l’apparition de la maladie est d’éviter de manger trop de viande rouge, de charcuterie, de consommer trop d’alcool. Parmi les produits bénéfiques, sont cités les céréales complètes (avoine, quinoa, riz, boulgour), les fruits pour leurs fibres naturelles, et les noix (amandes, noix de Grenoble, de Cajou). Il est cependant évident qu’un mode de vie « sain » ne dispense pas du dépistage.

Karsenti, D. et al (2017), Adenoma detection rate according to age: colonoscopy screening should start at 45 years old, Presented at the 25th UEG Week Barcelona, October 30, 2017.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité