Publicité

QUESTION D'ACTU

Scènes de ménage

Les disputes peuvent réellement vous briser le cœur

Les hommes sont des êtres sensibles à tel point que trop de disputes peuvent finir par les tuer... Rassurées les femmes ? Que nenni ! Elles sont sous la menace d’une forme d’infarctus très particulière en cas de dispute.

Les disputes peuvent réellement vous briser le cœur Martin Lee/REX/REX/SIPA

  • Publié 30.10.2017 à 08h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Un petit orage de temps en temps, ca arrive à tous les couples, à tous les amis... Mais il faut partir en guerre contre les disputes à répétition qui, selon des chercheurs danois, pourraient augmenter le risque de décès prématurés. Notamment chez les hommes.

Il n'est pas besoin d'être médecin pour savoir que se disputer n'est pas une bonne chose. Mais selon des chercheurs danois, se disputer régulièrement pourrait augmenter le risque de décès prématurés et faire perdre quelques années de vie.

Un doublement du risque de décès

Des résultats inédits parus dans la revue scientifique internationale de très bonne réputation. Les chercheurs ont suivi 10 000 hommes et femmes, âgées de 36 à 52 ans, pendant près de 11 ans. Résultat, les conflits fréquents sont clairement associés à un doublement, voire un triplement du risque de décès, toutes causes confondues, par rapport à une vie sociale sereine. Il s’agit de disputes plutôt très classiques. La plupart admettent des conflits fréquents avec le partenaire ou les enfants, un peu moins avec d’autres proches et enfin quelques-uns avec des amis ou des voisins. Hommes et femmes ne sont pas égaux face à ces risques "post scène de ménage" et ce sont plutôt les hommes qui paient l’addition. Surtout les hommes sans emploi.

Le cœur brisé n’est pas seulement une métaphore de poète

Pour les femmes, c’est un autre risque qui domine. Une émotion intense peut être à l’origine d’une sorte d’infarctus féminin… Ça s’appelle le « Tako Tsubo » et c’est une vraie curiosité qui nous vient du Japon. En japonais,  « Tako Tsubo » veut dire « piège à poulpe ». On pourrait résumer cette maladie en disant qu’il s’agit d’un infarctus qui ne survient que chez la femme, après un stress violent, la plupart du temps une dispute avec la belle-mère, le mari ou les enfants ! Une drôle de manifestation de la colère qui présente tous les signes de l’infarctus, en particulier la douleur. Mais quand ces femmes arrivent à l’hôpital, tous les examens sont normaux… sauf l’aspect du cœur qui est déformé, en forme du « piège à poulpe » qu’utilise la pêche japonaise traditionnelle. D’où le nom de cette maladie. Normalement, tout doit revenir dans l’ordre après 2 jours de surveillance.

Cela arrive aussi en France

Depuis la description de cette maladie par les Japonais, pratiquement tous les cardiologues français se sont aperçus qu’ils avaient rencontré ce phénomène, qui serait loin d’être confidentiel.

Des études antérieures ont déjà démontré que des niveaux d’anxiété élevés pouvaient augmenter par exemple le risque de problème cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral. Dans le cas du Tako Tsubo, on vient de découvrir l’explication : sous l’effet du stress, le système nerveux qui gère nos émotions s’affole et entraînerait une désorientation de la pointe du cœur.

Qui osera nier après cela que les affaires de cœur sont en fait des affaires de tête ! A contrario, si l’on est attentionné et gentil, on vit mieux car il y a quand même une morale à cette histoire : selon de nombreuses études, de bonnes relations sociales et un réseau d’amis important peuvent avoir des effets positifs pour la santé.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité