Publicité

QUESTION D'ACTU

Semaine du cœur

AVC : la réadaptation aide à sortir de l'aphasie

Après un AVC, une personne sur trois souffre d'aphasie. La rééducation permet, avec le temps, de récupérer la parole. 

AVC : la réadaptation aide à sortir de l'aphasie alexraths/epictura

  • Publié 29.09.2017 à 14h58
  • |
  • |
  • |
  • |


Quand la parole refuse de se libérer. Parmi les personnes qui ont survécu à un accident vasculaire cérébral (AVC), un tiers souffre d'aphasie. Sans perdre la capacité de comprendre le langage, ces patients ont du mal à mettre des mots pour exprimer leurs pensées ou à comprendre celles des autres. Afin d'aider à récupérer cette fonction essentielle, les soins d'orthophonie sont intégralement pris en charge dans la phase de rééducation.

Si le lien entre AVC et aphasie est si fréquent, c'est à cause des dégâts cérébraux observés chez de nombreux patients. Que ce soit à cause d'une hémorragie ou d'une ischémie, l'incident endommage certaines zones. Lorsque celles-ci sont impliquées dans la pratique du langage ou sa compréhension, les conséquences peuvent être lourdes. Selon la sévérité de l'AVC, les patients peuvent se retrouver muets, ou exprimer des paroles inintelligibles.

De la patience

Mais la capacité à parler n'est pas perdue. Elle est juste endommagée. Or, « le cerveau est plastique. Il est capable de se réorganiser pour récupérer des fonctions », rappelle le Dr Pierre Decavel, neurologue au CHU de Besançon (Doubs). D'où l'intérêt de travailler sur les fonctions qui ont été préservées.

 

La réadaptation post-AVC est avant tout une affaire de patience. Plusieurs mois à plusieurs années sont nécessaires avant qu'un patient ne retrouve un niveau correct de langage. Dans le meilleur des cas, il peut espérer récupérer 80 % de son niveau antérieur à l'AVC. Mireille Kerlan, orthophoniste à Vesoul (Haute-Saône), évoque « des petits progrès qui se font au jour le jour ».

Pour accompagner ceux-ci (voir le reportage, ci-dessus), Elisabeth Dutrieux a choisi de prendre les devants. Epouse d'une victime d'AVC, elle a fondé une association qui propose des séances de chant. Un complément qui, elle l'espère, saura aider son mari à retrouver la parole.
Dans un registre comparable, l'association France AVC propose des ateliers et des conférences pour faciliter la réadaptation des patients et faciliter la tâche des aidants.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité