Publicité

QUESTION D'ACTU

Adaptation à la chaleur

Canicule : les astuces pour continuer le sport

Des chercheurs ont testé différentes méthodes pour mieux supporter l’effort physique en période de grande chaleur. Leurs conclusions peuvent surprendre.

Canicule : les astuces pour continuer le sport SIPANY/SIPA

  • Publié 16.06.2017 à 13h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Nausées, migraines, vertiges, crampes musculaires… Faire du sport alors qu’il fait chaud n’est pas une partie de plaisir. Ceux qui respectent un programme d’entraînement avant une compétition, ou qui souhaitent simplement aller à la plage sans complexes, risquent de souffrir dans les jours qui viennent : le mercure va allègrement dépasser les 30 °C dans l'Hexagone.

Mais des astuces existent. Des chercheurs de l’université de Brighton (Royaume-Uni) ont testé l’efficacité de deux méthodes : la première, utilisée par les sportifs de haut niveau, consiste à refroidir son corps avant l’effort. La seconde prévoit une acclimatation à la chaleur sur plusieurs jours.

Le slip au congélo 

Les scientifiques présentent leurs résultats dans un article publié dans la revue Journal of Strength and Conditioning Research. Ils ont réuni un groupe de sportifs, qui devaient courir 5 km à leur allure maximale, dans une salle chauffée à 32 °C, pour jauger leurs performances dans un environnement chaud. Ensuite, à trois reprises, les coureurs étaient invités à revenir courir dans les mêmes conditions au laboratoire, en testant le refroidissement, puis l’acclimatation.

Lors de la deuxième expérience, et pour faire baisser leur température corporelle avant l’effort, ils plongeaient leurs bras dans une bassine remplie d’eau froide, enfilaient une veste refroidissante associée à des sous-vêtements remplis de poches de glace – difficiles à enfiler mais particulièrement efficaces ! Le tout pendant 20 minutes, avant de courir à nouveau 5 km.

La troisième expérience consistait à acclimater les sportifs, en les faisant pédaler pendant 90 minutes dans une pièce où la température avait été fixée à 37 °C. L’acclimatation a duré cinq jours de suite, et les séances cyclistes étaient de plus en plus intenses. Après ces cinq jours, ils pouvaient à nouveau tenter un record sur les 5 km de course.

Enfin, pour leur dernière visite, les chercheurs ont testé une combinaison d’acclimatation à la chaleur et de refroidissement avant l’effort.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Combattre le mal par le mal

Et c’est l’acclimatation qui semble la plus efficace. En moyenne, grâce à elle, les coureurs ont bouclé leur parcours 6,6 % plus rapidement. Le rafraîchissement avait aussi été utile, leur permettant de gagner près de 4 % au chronomètre. En revanche, la combinaison des deux ne permet pas de gagner plus que l’acclimatation seule.

« L’acclimatation à la chaleur est plus rentable que de faire baisser temporairement la température corporelle », résume Carl James, physiologiste à l’institut national du sport malaysien, et qui a mené l’étude à l’université de Birmingham. En revanche, le froid peut s’avérer être une solution de secours si les températures montent brusquement avant un événement sportif. Dans ce cas, « mettez une veste et vos sous-vêtements rafraîchissants au congélateur, et portez-les 20 minutes avant l’effort », poursuit-il.

Spa de préparation 

Pour ceux qui ne seraient pas équipés, l’acclimatation reste donc la solution idéale. Mais attention, quelle que soit la méthode, le sport sous la canicule présente des risques. Il ne faut pas oublier de s’hydrater abondamment, et surtout, ne pas hésiter à s’arrêter si des symptômes se présentent à l’effort.

Et plutôt que de s’entraîner en montant la température d’une pièce et en y pédalant 90 minutes par jour pendant une semaine, il suffirait de prendre… un bain chaud de 30 minutes par jour, à une température avoisinant les 40 °C. C’est moins écologique, mais sans doute la méthode la plus simple de préparation à une compétition.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité