Publicité

QUESTION D'ACTU

Dans le British Journal of Cancer

Graisse abdominale : un indicateur de risque de cancer

Prendre 11 centimètres de tour de taille serait associé à une augmentation du risque de développer un cancer de 13%, selon une étude parue dans le British Journal of Cancer.

Graisse abdominale : un indicateur de risque de cancer aboikis

  • Publié 26.05.2017 à 17h27
  • |
  • |
  • |
  • |


Attention à votre « brioche » ! La graisse abdominale pourrait en effet être associée à un risque de cancer, selon une étude publiée dans le British Journal of Cancer. Le lien entre graisse abdominale et risque accru de diabète de type 2 et de maladies coronaires avait quant à lui déjà été mis en évidence en février dernier.

Ces nouveaux résultats ont été obtenus après une méta-analyse, basée sur 7 études, et conduite par le Centre international de Recherche sur le Cancer. En tout, 43 000 participants âgés de de 54 à 67 ans ont été suivis entre 10 et 18 ans. Parmi eux,       1 656 personnes ont été diagnostiquées avec un cancer lié à l'obésité.

Après avoir relevé les mensurations de ces patients (tour de taille, de hanche et rapport-taille-hanche), les résultats montrent que prendre 11 centimètres de tour de taille était associé à une augmentation du risque de développer un cancer de 13 %.
A titre de comparaison, une augmentation de l'IMC (indice de masse corporelle) était associé à un risque de cancer de l'ordre de 11 %.
D'ailleurs, l'étude a conclu que les quatre types de mesures prises en compte - le tour de taille, le tour de hanche, l'IMC et le rapport entre le tour de taille et le tour de hanche – étaient tous efficaces pour prédire une risque de cancer.

Le fonctionnement hormonal affecté

Dans le cas du cancer de l'estomac, une augmentation de l'IMC, du tour de taille et du tour de hanche était associée à une hausse des risques de développer un cancer de 16 %, 21 % et 15 %. En d'autres termes, le surpoids et l'obésité seraient responsables d'une augmentation du risque de cancer, peu importe la façon dont ils sont mesurés.

Après le tabac, le surpoids et l'obésité sont les facteurs de risque les plus importants impliqués dans 13 types de cancers différents comme le cancer du sein, de l'estomac et du pancréas, souligne les auteurs de l'étude.

Pourquoi une telle association entre graisse et cancer ? Cette graisse, plus profonde que la graisse sous-cutanée, vient entourer les organes tels que le foie, le pancréas et les intestins. La graisse viscérale affecte le fonctionnement hormonal et la résistance du corps à l'insuline et conduit à l'inflammation. D'où les risque de diabète de type 2 et les maladies cardiaques (habituellement associés à la graisse abdominale), mais aussi de cancer.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité