Publicité

QUESTION D'ACTU

Augmentation de 22 % en 2016

Alimentation : les Français raffolent du bio

Le marché du bio a atteint 7,1 milliards d’euros en 2016, selon l’Agence du bio qui confirme que l’évolution est en marche.

Alimentation : les Français raffolent du bio gpointstudio/epictura

  • Publié 23.05.2017 à 23h10
  • |
  • |
  • |
  • |


Les pesticides, les additifs, les produits chimiques plein l’assiette, tout cela appartiendra peut-être un jour au passé. Ce n’est pas encore le cas mais les évolutions se confirment. L’alimentation biologique grignote du terrain sur les tables françaises, à en croire les dernières données de l’Agence bio. En 1016, la consommation de produits bio dans l’Hexagone (en comptant la restauration) a bondi de 22 %, soit 7,1 milliards d’euros.

Le bio représente désormais 3,5 % du marché alimentaire à domicile, soit sept fois plus qu’il y a 15 ans, peut-on encore lire. En effet, le marché du bio n’a cessé de croître de manière exponentielle au cours des dernières années, passant d’un milliard d’euros en 1999 à 5,9 milliards en 2015, puis, aujourd’hui, à 7,1 milliards d’euros.

Grandes surfaces

Sur ce dernier montant, la consommation à domicile par les ménages représente 6,7 milliards d’euros. La restauration hors domicile, dans les restaurants et les cantines, « ne représente encore que 411 millions d’euros de chiffre d’affaires », détaille l’Agence.

Les grandes surfaces concentrent la majorité des achats bio (45 %), suivies des épiceries et magasins spécialisés bio (37 %). Ces dernières enregistrent la plus forte dynamique, avec un taux de croissance de 24 %. Les ventes directes auprès des producteurs (13 %) et auprès d’artisans commerçants (5 %) représentent un part non négligeable de ce marché.

Made in France 

Autre enseignement de ces chiffres : le made in France a de beaux jours devant lui. En effet, 71 % des aliments achetés en 2016 sont produits en France. La moitié des 29 % de produits importés l’ont été depuis l’Union Européenne ; 43 % sont dits exotiques (banane, café, cacao ou agrumes).

Quant aux producteurs français, ils ont exporté l’équivalent de 629 millions d’euros de produit bio en 2016, soit une hausse de 14 % par rapport l’année précédente. Les deux tiers de cette exportation porte sur du vin bio.

Cela correspond à une évolution que l’on observe effectivement en viticulture. Les cultures certifiées bio ont atteint 1,05 million d’hectares fin 2016. Le reste de l’agriculture suit ce mouvement, avec une augmentation de 17 % des surfaces engagées en bio, pour 118 000 emplois directs.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité