Publicité

QUESTION D'ACTU

Sans caséine

La mode vegan s’attaque aux préservatifs

Une Suissesse de 32 ans lance Green Condom, des préservatifs végan, sans gluten, dont la composition est indiquée sur l’emballage, et certifiés CE.

La mode vegan s’attaque aux préservatifs Mukhina1/Epictura

  • Publié 23.05.2017 à 21h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Les Français sont de plus en plus soucieux de ce qu’ils mangent et font le succès du bio,  des régimes spécifiques, végétariens et végan. L’argument santé est souvent mis en avant. Ils sont souvent moins regardants avec des produits au moins aussi intimes, et pas toujours très naturels.

Mais après les interrogations sur les serviettes et tampons hygiéniques, ce sont maintenant les préservatifs qui font l’objet d’un lifting de « naturel ». Gabrielle Lods, une Genevoise de 32 ans, lance ainsi la première marque certifiée par le logo Vegan européen, Green Condom Club. Les préservatifs qu’elle propose sont garantis sans produits d’origine animale, et en particulier sans caséine, une protéine du lait. Ils n’ont pas non plus été testés sur des animaux.

Liste des ingrédients 

Ils sont aussi sans gluten, sans arômes, sans paraben, et leur composition complète est indiquée. Si, dans son ensemble, le produit peut sembler un peu extrémiste et futile pour certains, sa production s’inscrit dans une démarche entre argument commercial, surfant sur la vague du végan et du sans gluten, et de véritables préoccupations pour la santé.

« De nombreux composants sont utilisés pour rendre le latex plus doux et plus fin, mais les fabricants ne sont pas tenus de les indiquer, s’indigne Gabrielle Lods. C’est la même chose pour les couches culottes et les tampons hygiéniques. Quand on sait comment ces produits sont employés, je trouve que c’est une hérésie. »

Sans goût et sans odeur 

Bénéficiant de la norme CE, leur efficacité est garantie, et le modèle proposé par Green Condom Club présente un avantage de plus. La caséine, utilisée pour rendre les préservatifs plus doux et plus fins, peut renforcer les allergies au latex. Elle leur donne aussi cette odeur caractéristique, pas très agréable. Gabrielle Lods promet donc des capotes sans goût et sans odeur.

Reste à savoir si elles tiendront leurs promesses du côté du confort. Les préservatifs sont mis en vente en ligne, pour 4,90 euros les trois ou 12,90 euros les dix.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité