Publicité

QUESTION D'ACTU

Congrès européen sur l'obésité

Vitamine D : les apports du père auraient une influence sur la descendance

Il existerait une association entre la consommation de vitamine D d'un père et la taille et le poids de ses enfants à l'âge de 5 ans.

Vitamine D : les apports du père auraient une influence sur la descendance macniak

  • Publié 21.05.2017 à 18h08
  • |
  • |
  • |
  • |


Futurs papas, attention à ce que vous mangez ! Il n'y a pas que le régime alimentaire des femmes durant leur grossesse qui a une influence sur la santé de leur futur enfant. En effet, une étude présentée lors du Congrès européen sur l'obésité à Porto (Portugal) a montré qu'il existait une association entre la consommation de vitamine D d'un père et la taille et le poids de ses enfants à l'âge de 5 ans.

On sait à quel point la vitamine D est importante pour l’organisme humain. En particulier, elle joue un rôle majeur dans la croissance et la minéralisation osseuse. Mais la question de l'influence de l'apport en vitamine D du père avant la conception avait été très peu étudiée jusqu'à présent.

Pas de lien avec la mère

Les chercheurs de l'Ecole de santé publique, de physiothérapie et de sciences du sport de l'université de Dublin (Irlande) ont donc analysé les résultats d'une étude sur la cohorte « Lifeways Cross-Generation », plus particulièrement sur 213 paires de père-enfant. Ce qui leur a permis de découvrir une association entre les apports en vitamine D du père – tels qu'il les avait rapportés durant le premier trimestre de grossesse – et la taille de ses enfants à l'âge de 5 ans. Une association qui n'était plus significative aux 9 ans des enfants, notent les chercheurs.

Alors que du côté de la mère, l'apport en vitamine D est connu pour jouer un rôle important dans le développement des muscles et du squelette et de la santé globale de l'enfant, cette étude n'en a trouvé aucune trace. Ce sont donc des résultats qui « appellent de plus amples investigations sur les trajectoires diététiques familiales », concluent les auteurs de l'étude.


Si la vitamine D existe sous forme médicamenteuse, elle est également naturellement présente dans certains aliments. Il s’agit principalement de poissons gras (comme le foie de morue, le saumon, la sardine, le maquereau...), du jaune d’œuf et de champignons tels le shiitake. L'exposition régulière au soleil est également une manière d'augmenter la production de vitamine D par l'organisme.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité