Publicité

QUESTION D'ACTU

Cinq cas autochtones

Dengue : dix cas signalés à la Réunion

Les autorités sanitaires ont signalé dix cas de dengue, dont cinq autochtones, sur l’île de la Réunion. L’ARS émet des recommandations.

Dengue : dix cas signalés à la Réunion mrfiza/epictura

  • Publié 22.04.2017 à 14h02
  • |
  • |
  • |
  • |


La dengue sévit à la Réunion, où dix cas ont été signalés sur l’île depuis le début de l’année. Parmi eux, cinq ont été importés lors de voyages et cinq sont autochtones – l’infection a été contractée sur le territoire réunionnais, selon les dernières données de l’Agence Régionale de Santé.

Les enquêtes de l’ARS ont ainsi permis d’identifier quatre situations de contamination distinctes, dont trois ont pu être reliées à un cas récemment importé de voyage. Dans le détail, deux cas autochtones ont été signalés fin février et début mars, en lien avec un cas confirmé importé de Sumatra (île de l'Ouest indonésien). Deux autres cas autochtones sont liés à une contamination après un contact avec une personne infectée, rentrée de voyage aux Seychelles.

Echanges internationaux

Des épidémies de dengue sont actuellement rapportées dans plusieurs pays avec lesquels la Réunion entretient de nombreux échanges, notamment en l’Asie du Sud-Est (Inde, Sri Lanka, Thaïlande, Malaisie, Cambodge, Philippines, Indonésie, Vietnam) et aux Seychelles, où une épidémie sévit actuellement.

« Le risque d’introduction du virus via un voyageur infecté est constant. C’est pourquoi, l’ARS Océan Indien recommande vivement aux voyageurs en partance dans une zone à risque de prendre toutes les précautions nécessaires ».

Recommandations

Il est ainsi conseillé pendant le voyage d'utiliser des répulsifs, de dormir sous moustiquaire, et de porter des vêtements longs et clairs. Il est également recommandé de poursuivre ces gestes pendant au moins une semaine à dix jours après l’arrivée dans l’île.

Au quotidien, l'ARS recommande par ailleurs d'éliminer les gîtes larvaires autour de la maison et dans le jardin en vidant les soucoupes, en vérifiant l’écoulement des gouttières et en vidant l’eau des petits récipients où les moustiques pourraient pondre leurs œufs.

Consulter en cas de symptômes

Transmis par le moustique tigre, le virus de la dingue provoque un syndrome de type grippal (frissons, maux de tête, douleurs articulaires ou musculaires, nausées, vomissements, éruptions cutanées…) et peut évoluer à l’occasion vers des complications potentiellement mortelles. En cas d’émergence de ces symptômes, l’ARS conseille de consulter immédiatement un médecin.

Selon l’OMS, l’incidence mondiale de la dengue a progressé « de manière spectaculaire » au cours des dernières décennies. Avant 1970, seuls neuf pays avaient connu des épidémies de dengue sévère. « Désormais, la maladie est endémique dans plus de 100 pays en Afrique, dans les Amériques, en Méditerranée orientale, en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique occidental, ces deux dernières régions étant les plus touchées », précise l’agence onusienne. La moitié de la population mondiale est exposée au risque.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité