Publicité

QUESTION D'ACTU

Bovins

Fièvre aphteuse : les contrôles sanitaires renforcés au Maroc

Alors que l’Algérie fait face à de nouveaux cas de fièvre aphteuse bovine sur son territoire, les pays voisins ont pris des mesures de protection.

Fièvre aphteuse : les contrôles sanitaires renforcés au Maroc PARK KIBAE/SIPA

  • Publié 17.04.2017 à 18h32
  • |
  • |
  • |
  • |


La fièvre aphteuse bovine, récemment réapparue en Algérie, inquiète le Maroc. Le gouvernement marocain a décidé de renforcer les contrôles à la frontière, alors que plusieurs foyers ont été détectés par les autorités vétérinaires algériennes dans certaines wilayas du pays.

Les foyers sont liés au virus de sérotype A. Le Maroc a pris « immédiatement les mesures préventives nécessaires pour protéger le cheptel national », écrit l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) dans un communiqué.

Importations suspendues

Ces contrôles passent par le renforcement de la surveillance sanitaire du bétail national, notamment au niveau des zones frontalières. Une cellule de veille a été mise en place au niveau de l’ONSSA afin d’assurer le suivi quotidien de la maladie et de son évolution dans les pays voisins.

Le gouvernement a par ailleurs suspendu toutes les importations d’animaux, de produits animaux et d’origine animale et des aliments pour animaux à partir de l’Algérie. Les dispositions nécessaires seront prises pour l’acquisition du vaccin contre le sérotype A, dans les plus courts délais, en vue d’une campagne nationale de vaccination du cheptel bovin, précise encore le communiqué.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Les douanes françaises alertent

L’ONSSA se veut toutefois rassurant, insiste sur le bon état sanitaire du cheptel national. « Aucun cas de fièvre aphteuse n’a été déclaré au Maroc », conclut le document.

Il y a quelques jours, la Tunisie a déclaré l’état d’urgence sanitaire et adopté des mesures similaires. Quant à la France, elle a émis une alerte aux voyageurs transportant des denrées alimentaires en provenance d’Algérie, « afin de prévenir l’introduction de la fièvre aphteuse dans l’Union européenne ».

« Il est rappelé que l’importation de viande, de lait et de produits à base de viande ou de lait dans les bagages et les envois personnels est strictement prohibée quelle que soit la quantité transportée, ces produits étant des vecteurs potentiels de la fièvre aphteuse », a averti la douane française.

Campagne de vaccination

Les autorités algériennes ont détecté au moins quatre cas de fièvre aphteuse bovine dans les wilayas de Relizane, Médéa, Sétif et Bord Bou-Arreridj. « Ce type de fièvre aphteuse a pratiquement disparu de notre pays depuis les années 1970. C’est une souche qui est très présente dans certains pays africains comme le Niger », ont-elles précisé.

Selon le gouvernement, l’apparition de cette épidémie est liée aux mouvements de cheptel. Une campagne de vaccination a démarré ce lundi.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité