Publicité

QUESTION D'ACTU

Risque de rage

Des Américains trouvent une chauve-souris dans un paquet de salade

Une chauve-souris morte a été retrouvée dans un paquet de salade. Une enquête est en cours pour déterminer le risque de transmission de la rage.

Des Américains trouvent une chauve-souris dans un paquet de salade blm.gov

  • Publié 12.04.2017 à 13h21
  • |
  • |
  • |
  • |


Salade composée, supplément chauve-souris… En Floride (Etats-Unis), des amateurs de verdure ont eu une drôle de surprise. Au moment de consommer une salade pré-emballée, ces Américains ont trouvé… les restes d’une chauve-souris en décomposition !

Alertées, les autorités sanitaires américaines ont examiné le cadavre de l’animal afin de déterminer s’il portait le virus de la rage. Le distributeur Fresh Express a rappelé « par précaution » (sage précaution… !) un certain nombre de ses salades pré-emballées « Organic Marketside Spring Mix », vendues dans les supermarchés Walmart, dans le sud des Etats-Unis.
           

Rage ?

Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) travaillent avec le service de santé de Floride et l'Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA) « pour soutenir une enquête » sur cette chauve-souris inattendue.

D'après les premiers éléments, « l'état décomposé de la chauve-souris n'a pas pu permettre aux CDC d'écarter définitivement l'hypothèse selon laquelle cette chauve-souris est porteuse du virus de la rage ». Mais le risque de transmission du virus de la rage entre l'animal et l'humain reste réduit.
 

Potatoe-limace, araignée-banane…

Ce n’est pas la première fois que des consommateurs retrouvent des petits animaux morts dans les aliments des rayons de supermarché. On se souvient, en 2004, du cadavre d’un rat dans un paquet de pates Panzani, ou encore, en 2012, de la souris dans une boîte de conserve de haricots verts, mais il y a des exemples plus récents. Ainsi, fin mars, une jeune Bordelaise a dégusté une potatoe chez MacDonalds contenant une belle et grosse limace morte et enrobée de friture.


Capture d'écran Facebook

En janvier 2015, Le gérant d’un magasin bio a découvert une « araignée-banane » (c’est son nom) de 15 cm dans un colis… de bananes, logique. L’animal peut tuer un homme d’une seule morsure mais finalement, plus de peur que de mal.


Spécimen mâle de l'araignée-banane (MARY EVANS/SIPA)

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité