Publicité

QUESTION D'ACTU

Compléments alimentaires

Levure de riz rouge: la mise en garde de l'Agence du médicament

La levure de riz rouge contenue dans des compléments alimentaires ne contribue pas à maintenir un taux de cholestérol normal. L'Ansm dénonce les allégations qui pourraient le laisser supposer.

Levure de riz rouge: la mise en garde de l\'Agence du médicament Geoff Moore / Rex Featu/REX/SIPA

  • Publié 16.02.2013 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Une enquête du mensuel UFC-Que choisir avait déjà tiré la sonnette d’alarme en novembre dernier, l’Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm) vient d’adresser une mise en garde sérieuse à propos de la levure de riz rouge. Présente dans de nombreux compléments alimentaires, cette substance « contient de la monacoline K, appelée également lovastatine, possédant les caractéristiques chimiques des médicaments de la famille des statines », explique l’Ansm. Les statines sont utilisées dans le traitement médical du cholestérol.

Or des allégations de  santé, pouvant figurer sur les emballages, laisseraient à penser que les compléments alimentaires comprenant ce type de levure contribuent à maintenir un taux normal de cholestérol. Sur ce point, l’Agence est claire : « ces produits ne doivent pas être considérés comme une alternative aux médicaments utilisés pour le traitement du cholestérol ».

Des effets indésirables
En France, la lovastatine n’entre pas dans la composition des médicaments. Mais lorsqu’elle est présente à des doses importantes dans les compléments alimentaires, elle peut avoir les mêmes effets indésirables que ceux  constatés, parfois, avec les statines. Ils ont été rapportés par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) qui s’est auto-saisie en septembre 2012 de l’analyse des risques éventuels liés à leur consommation.  Ils sont d’ordre musculaire ou hépatique.


En attendant les conclusions définitives de l’Anses, l’Agence du médicament recommande donc aux patients: 

- de ne pas considérer les compléments alimentaires à base de levure de riz rouge comme une alternative à la prise en charge médicale de l’hypercholestérolémie. ;
- de ne pas consommer de produits à base de levure de riz rouge s’ils bénéficient déjà d’un traitement par statine, du fait d’un risque de surdosage ;
- de ne pas prendre le relais par un complément alimentaire à base de levure de riz rouge s’ils ont dû arrêter un traitement par statine, du fait de leurs effets indésirables identiques ;
- de ne pas consommer de complément alimentaire à base de levure de riz rouge s’ils prennent d’autres médicaments qui peuvent interagir avec les statines, notamment les médicaments de la famille des fibrates.

De plus, l’Ansm estime « prudent » de ne pas consommer de fruit ou de jus pamplemousse avec un complément alimentaire à base de levure de riz rouge. « Le pamplemousse, indique-t-elle, augmentant le taux de lovastatine dans le sang et faisant courir ainsi un risque de surdosage ».

Enfin, les femmes enceintes et allaitantes devront éviter la consommation de ces compléments alimentaires du fait de la contre-indication des statines dans ce même type de situation.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité