Publicité

QUESTION D'ACTU

Avec Laëtitia Milot

Endométriose : un spot télévisé pour rompre l'isolement

VIDEO - Un spot télévisé, diffusé en avril, souligne l’importance de sortir du tabou qui entoure l’endométriose. Elle touche 10 % des femmes.

Endométriose : un spot télévisé pour rompre l'isolement ANDRIEU ARNAUD/SIPA

  • Publié 31.03.2017 à 12h14
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est une première en France. Pendant une semaine, trois chaînes télévisées vont diffuser un spot d’information sur l’endométriose. Cette maladie gynécologique chronique touche près d’une femme sur dix. Mais celles-ci doivent attendre encore trop longtemps avant de recevoir un diagnostic adapté. Renforcer la prise de conscience, c’est justement l’objectif de cette courte vidéo, réalisée par l’association EndoFrance.

Vêtue d’une chemise jaune, la femme avance dans un monde en noir et blanc. Le choix de la couleur n’est pas anodin : c’est l’emblème des patientes et des associations militantes. Pour les représenter, Laëtitia Milot. Rendue célèbre par le feuilleton Plus Belle La Vie, l’actrice souffre elle aussi d’endométriose.

Mettre fin au tabou

Dans ce spot d’information, la comédienne explique les symptômes et les conséquences et un groupe croissant de femmes la rejoint. La mise en scène est intelligente et subtile : si les patientes peuvent se croire seules, elles sont en fait très nombreuses en France. « Ensemble, sortons cette maladie de l’ombre », conclut-t-elle.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Mettre fin au tabou sur l’endométriose, tel est l’objectif. Il semble bien avancé : fin mars, Info Endométriose a signé une convention avec les ministres des Droits des Femmes et de la Santé, Laurence Rossignol et Marisol Touraine. Le texte les engage à agir plus fermement pour l’information des femmes et la formation des professionnels de santé.


Car les problèmes sont multiples autour de l’endométriose : manque de connaissances, examens imprécis, diagnostics trop tardifs… Autant de retards qui affectent la santé physique et mentale des patientes. Ainsi, 40 % des femmes qui n’arrivent pas à concevoir sont atteintes de la maladie. A force de marches et de militantisme, la situation commence toutefois à s’améliorer.

 

Retrouvez l’émission L’Invité santé de Pourquoidocteur
avec le Dr Erick Petit (Groupe hospitalier Saint-Joseph)
diffusée le 9 mars 2017 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité