Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur 200 000 personnes

Le régime sans gluten augmente le risque de diabète de type 2

La Fédération américaine de cardiologie alerte sur le régime sans gluten quand il ne se justifie pas sur le plan médical.

Le régime sans gluten augmente le risque de diabète de type 2 Livin' Spoonful/Flickr

  • Publié 12.03.2017 à 09h01
  • |
  • |
  • |
  • |


Il est en vogue mais pourrait s’avérer plus néfaste qu’efficace. Le régime sans gluten doit être pris avec précaution et réservé aux situations qui l’exigent – à savoir, lorsque l’on est atteint d’une maladie coeliaque (soit 1 % de la population en France et aux États-Unis) ou d'une véritable allergie au gluten.

Dans les autres cas, ce type d’alimentation n’est pas recommandé, à en croire les travaux de chercheurs de l’Université de Harvard. Ces résultats préliminaires n’ont pas été publiés dans une revue scientifique mais ont eu un certain écho, puisqu’ils ont été présentés lors des sessions scientifiques annuelles de la Fédération américaine de cardiologie à Portland aux États-Unis.

 

Fibres complètes

Les chercheurs ont collecté et analysé les données de 200 000 personnes sur 30 ans, réunies au sein de trois cohortes nationales. Ils ont étudié l'effet sur la santé de ce type de régime chez des personnes qui n'avaient pas de recommandations médicales leur interdisant le gluten.

Selon leurs observations, les personnes qui consommaient régulièrement du gluten (en moyenne 5,8 à 7,1 grammes par jour) avaient un risque inférieur de développer un diabète de type 2. Pain, pizzas, pâtes, céréales bretzels ou encore muffins comptent parmi les ingrédients consommés les plus listés.

À l'inverse, les chercheurs ont constaté que ceux qui privilégiaient des produits sans gluten consommaient moins de fibres complètes, connues pour abaisser le risque de diabète.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

3 Américains sur 4 le plébiscitent

« Ces travaux viennent appuyer les avis de nutritionnistes qui alertent sur l'index glycémique très élevé des produits sans gluten transformés qui manquent par ailleurs de fibres et de nutriments (vitamines et minéraux) », expliquent les auteurs.

S’il n'y a pas de raison de s'en passer, il convient de ne pas écarter les aliments à base de gluten de son alimentation, selon les auteurs qui insistent sur le manque de données établissant les bénéfices de ce régime sur la santé.

Selon un sondage du Consumer Reports National Research Centre survey daté de 2014, près de trois quart des Américains tenteraient d'évincer systématiquement le gluten de leur assiette. En France, cette proportion est plus limitée, établie à environ 5 % des consommateurs qui suivent des régimes de type végétarien, sans gluten, vegan.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité