Publicité

QUESTION D'ACTU

Avant la 32ème semaine

Accouchement prématuré : un risque cardiovasculaire multiplié par deux

L'accouchement prématuré pourrait être un signe révélateur d'un haut risque de maladies cardiovasculaires, suggèrent les chercheurs.

Accouchement prématuré : un risque cardiovasculaire multiplié par deux lucidwaters/pix-5

  • Publié 05.02.2017 à 16h12
  • |
  • |
  • |
  • |


Donner naissance à un enfant prématuré serait associé à un risque accru de maladies cardiovasculaires sur le long terme pour les mères, selon une étude publiée dans le journal scientifique Circulation.

Les chercheurs de l’école de santé publique de Harvard (Etats-Unis) ont mis en lumière ce lien en étudiant les données de santé de plus de 70 000 femmes. Selon leur analyse, les participantes qui ont accouché entre la 32ème et 37ème semaine de grossesse ont un risque de maladies cardiovasculaires de 36 % alors que les femmes qui ont accouché à terme ont un risque de 31 %. En outre, une naissance avant la 32ème semaine, ce qui correspond à la grande prématurité, double ce risque de maladies cardiovasculaires.


Explication encore inconnue

Les auteurs indiquent que ce sur-risque est toujours observé lorsque l’âge, le niveau d’éducation et le mode de vie des mères avant la grossesse sont pris en compte. Ils précisent également que cette augmentation de risque existe même lorsque les mères n’ont pas présenté de complications lors de la grossesse, comme l’hypertension artérielle. Il s’avère par ailleurs, qu’il s’accroit chez les femmes qui ont été confrontées à plusieurs accouchements prématurés.

Pour les scientifiques américains, ces résultats suggèrent que l’accouchement prématuré pourrait être un signe annonciateur d’une maladie cardiovasculaire. « Ce sur-risque est très peu expliqué par les facteurs traditionnels comme l’obésité ou l’hypertension, souligne Janet Rich-Edwards, l’une des auteurs de l’étude. Nous avons besoin de poursuivre nos travaux pour comprendre pourquoi les femmes qui accouchent prématurément sont plus à risque que les autres, et ce que nous pouvons faire pour les aider à réduire ce risque ».
Les auteurs soulignent toutefois que le risque cardiovasculaire augmente avec l’âge, et en fonction de l’hygiène de vie. Loin d’être une fatalité, il est possible de prévenir les maladies cardiovasculaires en arrêtant le tabac, en limitant sa consommation d’alcool et en luttant contre la sédentarité.


Quelque 60 000 prématurés par an

En France, entre 50 000 et 60 000 enfants naissent prématurés chaque année. Un chiffre en hausse ces dernières années, notamment en raison du boom des grossesses gémellaires et le recul de l'âge des mères. Environ la moitié de ces naissances sont spontanées, l’autre moitié est provoquée par les médecins car il existe des risques pour la mère ou l’enfant. Avant la 32ème semaine, l’hypertension artérielle maternelle représente 20 % des motifs de déclenchement car elle favorise la pré-éclampsie. Le diabète, la consommation de tabac ou encore les infections sont aussi des raisons pour lesquelles certains enfants naissent trop tôt.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité