Publicité

QUESTION D'ACTU

Dans Pediatrics

Obésité : mal dormir accroît le risque chez l'enfant

Les enfants qui sautent le petit déjeuner et dorment mal la nuit sont plus à risque d’être en surpoids ou obèses à l’âge adulte, selon une étude.

Obésité : mal dormir accroît le risque chez l'enfant anelina/epictura

  • Publié 16.11.2016 à 18h52
  • |
  • |
  • |
  • |


Nourrissez bien votre enfant le matin et veillez à ce qu’il ait un bon sommeil : cela pourrait déterminer bien des facteurs pour sa santé d’adulte. Selon une étude publiée dans la revue Pediatrics, la prise ou non d'un petit déjeuner régulier et la qualité de son sommeil permettraient de prédire si un enfant deviendra obèse.

Conduite par une équipe de l'University College de Londres (UCL), cette s'est donnée pour but de déceler les éléments dans le mode de vie des enfants qui semblent affecter et prédire une prise de poids ultérieure.

19 000 familles

Pour mener à bien ses recherches, l'équipe a utilisé des données issues de la Millennium Cohort Study, une étude conduite sur les enfants de 19 244 familles du Royaume-Uni nés entre septembre 2000 et janvier 2002. Le poids et la taille des enfants ont été mesurés et enregistrés à 3, 5, 7 et 11 ans.

L'analyse des résultats montre que sauter le petit déjeuner, se coucher à des heures irrégulières, ou encore ne pas dormir assez, sont autant de facteurs importants permettant de prévoir si un enfant sera plus tard en surpoids ou obèse. Le tabagisme de sa mère pendant la grossesse a également été identifié comme facteur de risque.

Impact sur la santé mentale

Les chercheurs soulignent que, puisqu'on peut agir sur toutes ces mauvaises habitudes, il est possible de lutter contre l'explosion actuelle de l'obésité et du surpoids infantile en prenant soin de modifier son mode de vie.

La science a montré que les enfants en surpoids ou obèses ont une santé mentale plus fragile, en particulier une plus faible estime d'eux et une propension à la tristesse plus élevée que la moyenne ; ils sont également plus enclins à adopter plus tard des comportements à risque, comme le tabagisme et l'alcoolisme. Ces effets peuvent se prolonger bien au-delà de l'enfance, jusqu'à l'adolescence et l'âge adulte.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité