Publicité

QUESTION D'ACTU

Avant 35 ans

Grossesse : les femmes jeunes ont plus de risques d'AVC

Un accident vasculaire cérébral sur cinq chez les femmes de moins de 35 ans est lié à la grossesse. Chez les femmes plus âgées, la grossesse ne semble pas accroître ce risque.

Grossesse : les femmes jeunes ont plus de risques d'AVC kristina888/epictura

  • Publié 25.10.2016 à 13h43
  • |
  • |
  • |
  • |


La grossesse est connue pour être un facteur de risque de l’accident vasculaire cérébral (AVC), en raison de l’augmentation du débit cardiaque et des modifications des vaisseaux sanguins. Selon les pays, l’incidence d’un AVC pendant la grossesse, ou en post-partum, varie de 5 à 67 pour 100 000 accouchements. Un événement rare mais potentiellement grave, voire mortel. Mais contrairement à ce que de nombreux travaux semblaient indiquer, les femmes enceintes après 35 ans ne sont pas les plus en danger. Une étude publiée dans JAMA Neurology révèle, en effet, que ce sont les femmes jeunes qui ont un risque accru d’en être victimes.

« L’incidence des AVC pendant la grossesse est en augmentation. L’une des explications est que de plus en plus de femmes retardent leur grossesse à une période où le risque est le plus élevé, indique le Pr Joshua Willey, neurologue à l’Ecole de médecin de l’université de NewYork-Presbyterian/Columbia.

De fait, en France, l'âge moyen à l'accouchement a passé la barre symbolique des 30 ans, et les femmes sont deux fois plus nombreuses qu'il y a vingt ans à accoucher après 40 ans. En 2015, plus de la moitié des nouveau-nés ont une mère dans la trentaine ou plus, soit près de 456 800 naissances. « Cependant, peu d’études ont comparé l’incidence de l’AVC chez des femmes enceintes et des femmes qui n’attendaient pas d’enfant du même âge » pour confirmer ce sur-risque lié aux grossesses tardives, souligne l’auteur de l’étude.

Les chercheurs américains ont donc examiné les données de santé de toutes les femmes hospitalisées pour un AVC dans l’état de New York entre 2003 et 2012. Sur plus de 19 000 patientes âgées de 12 à 55 ans, 797 étaient enceintes, ou venaient d’accoucher. Chez ces dernières, 264 ont souffert d’un AVC pendant leur grossesse, 178 durant l’accouchement et 355 en post-partum.


Les femmes jeunes sont les plus vulnérables

Les résultats suggèrent que l’incidence de l’AVC augmente avec l’âge. Dans la tranche d’âge des plus de 45 ans, l’incidence est de 46,9 pour 100 000 femmes contre 14 pour 100 000 chez les femmes de 12 à 24 ans.

Néanmoins, les femmes les plus jeunes (12-24 ans) ont un risque d’AVC doublé pendant la grossesse et en post-partum par rapport aux jeunes femmes du même âge qui n’attendent pas d’enfant. Les femmes enceintes entre 25 et 34 ans ont 60 % de plus de risques que leurs homologues du même âge de faire un AVC pendant leur grossesse ou après leur accouchement, tandis que les femmes de plus de 35 ans ont un risque similaire à celles qui n’attendent pas d’enfants.
Les chercheurs soulignent par ailleurs que les patientes non parturientes admises dans les hôpitaux présentaient plus de facteurs de risques que les femmes enceintes comme l’hypertension artérielle, diabète ou consommation excessive d’alcool.

« Nous avons alarmé les femmes les plus âgées sur le risque d’AVC liée à leur grossesse, mais cette étude montre que leurs risques est similaire à celles qui ne sont pas enceintes, commente Eliza Miller, neurologue vasculaire à l’université de Columbia et auteur principal. Mais chez les femmes de moins de 35 ans, le risque est significativement plus élevé. En fait, un AVC sur cinq chez cette tranche d’âge est lié à la grossesse. Nous avons besoin de plus faire plus de recherches pour comprendre les causes de ce sur-risques afin d’identifier les femmes à haut risques et prévenir ces évènements dévastateurs ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité