Publicité

QUESTION D'ACTU

"Risque faible et gérable"

Zika : l'OMS confiante pour la tenue des JO de Rio

La directrice de l'Organisation mondiale de la santé s'est voulue rassurante quant au risque d'infection par Zika pendant les JO. Il serait faible pour un individu qui se protège des moustiques.

Zika : l'OMS confiante pour la tenue des JO de Rio Patrick Semansky/AP/SIPA

  • Publié 29.07.2016 à 13h43
  • |
  • |
  • |
  • |


A une semaine du coup d’envoi des Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio, le virus Zika n’inquiète plus. Le Dr Margaret Chan, la directrice de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « Nous pensons que le risque d'infection au Zika est faible pour un individu, et qu'il est gérable, a déclaré Margaret Chan à des journalistes à Pékin. Tant que les personnes prennent des mesures de protection appropriées, en utilisant notamment des répulsifs anti-moustiques, ou en portant des vêtements empêchant les piqûres de moustiques. »


Entre 3 et 37 personnes infectées

Le Brésil, épicentre de l’épidémie de Zika qui frappe l’Amérique du sud depuis plus d’an an, est donc prêt à accueillir les spectateurs du monde entier. Près d’un demi-million de visiteurs sont attendus au mois d’août, dont une grande majorité d’Américains.

Dans le pire scénario imaginé par des chercheurs de l’université de Yale (Etats-Unis), 3 à  37 personnes sur les milliers d’athlètes, journalistes, spectateurs venus à Rio pour les Jeux pourraient être infectées par le virus. Ces résultats publiés cette semaine dans la revue Annals of Internal Medicine soutiennent donc la position de l’OMS.


Avoir des rapports protégés

La directrice de l’agence onusienne a également rappelé l’importance d’utiliser un préservatif pour toutes les personnes se rendant au Brésil. De fait, les cas de transmission sexuelle se multiplient. Et alors que l’on pensait que seuls les hommes pouvaient contaminer leurs partenaires, les Etats-Unis ont rapporté mi-juillet le cas d’une femme ayant transmis le virus à son compagnon.

L’infection par le virus Zika passe inaperçu dans 80 % des cas, et est bénigne pour une grande majorité des malades. L’inquiétude concerne surtout les femmes en âge de procréer et les femmes enceintes. Le virus est en effet responsable de malformations congénitales graves chez les fœtus, notamment la microcéphalie.

Du fait qu’aucun vaccin ou traitement n’existe, la protection contre le moustique Aedes est la seule solution efficace.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité