Publicité

QUESTION D'ACTU

1,56 milliard d’années

Les formes de vie complexe seraient beaucoup plus anciennes

Des fossiles d’organismes multicellulaires retrouvés en Chine feraient reculer l’époque de l’apparition d’une vie complexe de presque un milliard d’années.

Les formes de vie complexe seraient beaucoup plus anciennes Kevin Gill/Flickr

  • Publié 20.05.2016 à 18h53
  • |
  • |
  • |
  • |


La vie est apparue très tôt après la formation de la Terre, il y a plus de 4,5 milliards d’années. Avant qu’elle se développe vers des organismes plus compliqués, il aura pourtant fallu attendre bien longtemps, presque 4 milliards d’années. L’apparition des êtres vivants dits eukaryotes pluricellulaires – dont les cellules se caractérisent par la présence d’un noyau– a sonné le début d’une explosion dans la variété et dans l’évolution du vivant, au-delà du stade de la simple bactérie. On pensait jusqu’à présent que leur arrivée remontait à environ 635 millions d’années.

La découverte de 167 fossiles bien plus anciens vient en effet mettre un coup de vieux de presque un milliard d’années à cette théorie. Des fouilles effectuées dans le nord de la Chine ont révélé des traces d’organismes allongés, mesurant pour certains 30 cm, et qui seraient âgés d’1,56 milliard d’années, un véritable bond dans le temps.


Fossiles découverts en Chine (Nature Communications)

 

Un événement dans une période calme

Cette découverte a été réalisée par un groupe de chercheurs d’universités chinoises, qui publient leurs résultats dans Nature Communications. « L’existence de ces fossiles montre que des organismes multicellulaires eucaryotes de plus de 10 cm existaient déjà au moins un milliard d'années avant l'explosion de la vie au Cambrien », affirment les scientifiques chinois.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Leur présence tomberait en plein dans une période subtilement dénommée le « boring billion », littéralement le milliard ennuyeux, s’étendant de -1,9 milliard à -900 millions d’années. Cette ère se caractérise par une relative stagnation dans l’évolution de la vie. Les spécialistes estimaient jusqu’alors que pendant ce temps qui représente presque un quart de l’histoire de la Terre, il ne s’était finalement pas passé grand-chose, en attenant l’apparition des premiers organismes eucaryotes pluricellulaires.

Une origine controversée

La théorie jette un pavé dans une mare déjà agitée par les controverses. Elle viendra peut-être ajouter à l’incertitude sur l’origine des premiers eucaryotes pluricellulaires. Les auteurs de l’étude admettent eux-mêmes qu’il subsiste des doutes sur la nature eucaryote ou procaryote (des organismes qui ne possèdent pas de noyau dans leur cellules, appelées un peu abusivement bactéries) des êtres vivants à l’origine de ces fossiles.

La taille des cellules composant ces êtres complexes suscite en effet le débat. Elle se situe autour de 10 microns, ce qui est un peu grand pour des procaryotes, mais qui aurait tendance à les classer cette catégorie. Les eucaryotes, quand à eux, sont habituellement 5 à 6 fois plus grands.

Comme souvent en paléobiologie, cette découverte importante soulève peut-être plus de questions qu’elle n’en résout. L’origine et l’évolution de la vie sur Terre ont encore de nombreux secrets à livrer.

 

 

 

 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité