Publicité

QUESTION D'ACTU

Étude américano-néerlandaise

Déclin cognitif : les fruits de mer protègent le cerveau des séniors

Selon une étude américano-néerlandaise, manger des fruits de mer au moins une fois par semaine permettrait de préserver les capacités mentales des séniors. 

Déclin cognitif : les fruits de mer protègent le cerveau des séniors sergioz/epictura

  • Publié 15.05.2016 à 11h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Bulots, huîtres, crevettes.. les fruits de mer ont la cote, surtout l'été en bord de mer ou pendant les fêtes de fin d'année. Pourtant, une récente étude publiée dans la revue Neurology affirme qu'il serait bénéfique d'en consommer plus régulièrement, en particulier pour les séniors.

Des aliments riches en oméga-3

Dirigée par le centre médical de la Rush University (États-Unis) en association avec la Wageningen University (Pays-Bas), l'étude affirme que manger des fruits de mer au moins une fois par semaine permettrait de limiter le déclin cognitif, c'est-à-dire une perte des facultés mentales liée à un vieillissement du cerveau. Pour parvenir à ces résultats, les scientifiques ont suivi 915 volontaires âgés en moyenne de 81,5 sur une période de 5 ans. L'expérience a consisté à leur faire passer régulièrement des tests (19 au total) afin d'évaluer l'évolution de leurs capacités mentales (mémoire, repérage dans l'espace, vitesse de perception, facultés visuelles etc).

Parallèlement à ces évaluations, les participants ont du remplir régulièrement des questionnaires concernant leurs habitudes alimentaires. Les chercheurs ont ensuite divisé les participants en deux groupes : ceux qui mangeaient des fruits de mer plusieurs fois par semaine et ceux dont la consommation était inférieure à une fois par semaine. En comparant les résultats de ces deux groupes, les chercheurs ont constaté que les amateurs de coquillages, de poissons ou de crustacés présentaient moins de risques de déclin cognitif que les personnes qui en mangeaient peu.

Pour les auteurs de l'étude, cela ne fait aucun doute : les acides oméga-3 contenus dans les poissons, les coquillages et les coquillages sont "responsables" de ces effets bénéfiques. « Nous savions déjà que ces acides gras particuliers étaient bénéfiques pour le cerveau : il s'avère qu'à long terme, consommer ceux-ci à travers des fruits de mer est encore plus efficace », explique le Dr Martha Clare Morris, auteure principale de l'étude et professeur à la Rush University. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité