Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Méningite B: un vaccin efficace à 70% autorisé en Europe

L'Agence européenne du médicament a donné son feu vert au vaccin contre la méningite B, la plus fréquente des cinq formes. La France va examiner le dossier en vue d'une commercialisation. 

Méningite B: un vaccin efficace à 70% autorisé en Europe NIKO/SIPA

  • Publié 19.11.2012 à 19h54
  • |
  • |
  • |
  • |


C'est une maladie qui fait peur parce qu'elle touche au cerveau et qu'elle est grave. La méningite à méningocoque est une infection létale dans un cas sur dix qui provoque une inflammation des membranes qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière. 
L’incidence des infections en France se situe autour de 1 cas pour 100 000 habitants. Elle touche essentiellement les enfants et les adolescents. La méningite à méningocoque se répartit en cinq sérogroupes  de la bactérie dont trois principaux : A, B  et C. Il existe un vaccin pour la A et la C mais, pour la B, la plus fréquente (un cas sur deux), les scientifiques cherchent depuis très longtemps, sans succès. 

Mais pour la première fois, un vaccin contre le méningocoque B vient d’obtenir un avis  favorable de l’Agence européenne du médicament. Baptisé Bexsero et commercialisé par les laboratoires Novartis, il devrait donc bientôt bénéficier d’une Autorisation de mise sur le marché européenne. Chaque pays devra alors examiner la demande pour savoir s'il doit l’intégrer dans les recommandations vaccinales. En France, c'est le Haut conseil de la santé publique qui s'en chargera. Pour le président du Comité technique des vaccinations,  ce vaccin représente "une avancée".


Ecoutez le Pr Daniel Floret,
président du Comité technique des vaccinations du Haut Conseil pour la Santé Publique: "Il devrait couvrir à peu près 70% des souches qui circulent chez nous".
 

Si le vaccin était recommandé, ce sera au tour de la Haute Autorité de Santé (HAS) de décider de son remboursement. Il restera  alors à en fixer le prix. Et il pourrait même conduire à une révision de la politique vaccinale. Selon le Pr Floret, ce nouveau vaccin présente un double intérêt. En plus d’être efficace sur le méningocoque B, il pourrait agir sur le sous-type C. En France, depuis 2010, le vaccin contre le méningocoque C est recommandé à partir de 12 mois et jusqu’à 24 ans.

Ecoutez le Pr Daniel Floret : "Ce vaccin pourrait ne pas couvrir que du méningocoque B mais aussi une certaine proportion de souches C".


 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité