Publicité

QUESTION D'ACTU

A la préhistoire

Les IST ont favorisé le développement de la monogamie

La présence d'infections sexuellement transmissibles chez les hommes préhistoriques les a poussé à changer leurs normes sociales, et à devenir monogame.

Les IST ont favorisé le développement de la monogamie xload/Pix-5

  • Publié 24.04.2016 à 19h22
  • |
  • |
  • |
  • |


Les infections sexuellement transmissibles ont poussé l'homme préhistorique à passer de la polygamie à la monogamie. C'est ce qu'affirme une étude réalisée par une équipe de l'université de Waterloo (Canada) publiée dans la revue Nature Communications.

Un modèle informatique pour comprendre la transition

Les résultats de la recherche montrent comment la propagation d'infections sexuellement transmissibles a influencé les normes sociales telles que le nombre de partenaires sexuels. Les chercheurs sont se basés sur des données statistiques de mouvements de population et de transmission des IST. Ils ont ensuite créer un modèle informatique pour comprendre l'évolution des différents comportements sociaux.

«Notre recherche montre comment les modèles mathématiques sont non seulement utiles pour prédire l'avenir, mais aussi pour comprendre le passé », commente Chris Bauch, professeur de mathématiques appliquées de l'université de Waterloo, et co-auteur de la publication.

Les recherches portent sur des groupes de chasseurs-cueilleurs, dans lesquels certains hommes se reproduisaient avec plusieurs femmes, pour augmenter le nombre de leurs descendants. Dans ces petites sociétés, d'environ 30 individus sexuellement matures, les épidémies d'IST étaient de courte durée, et n'avaient pas de conséquence significative sur la population, expliquent les chercheurs.

Impact sur la fécondité

Lorsque certains de ces groupes de chasseurs-cueilleurs sont devenus agriculteurs, leur taille a considérablement augmenté. Les chercheurs ont montré que la fréquence des IST augmentait en fonction du nombre d'individus, tout en entraînant une chute du taux de fécondité. Cette augmentation de la stérilité aurait poussé les hommes préhistoriques à devenir monogames pour assurer la pérennité de l'espèce. D'après l'étude, les polygames auraient été stigmatisés, et punis s'il ne se confortaient pas à cette nouvelle norme sociale.

Selon Chris Bauch, les IST n'ont été le seul facteur qui a poussé les individu polygames à devenir monogames, mais elles auraient joué un rôle non négligeable.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité