Publicité

QUESTION D'ACTU

Microbiote perturbé

Prendre des antibiotiques avant 3 ans expose à un prédiabète

Selon une étude grecque, les adolescents prédiabétiques sont plus susceptibles d'avoir pris des antibiotiques au cours des trois premières années de leur vie.

Prendre des antibiotiques avant 3 ans expose à un prédiabète Lithium366

  • Publié 09.04.2016 à 09h38
  • |
  • |
  • |
  • |


Les antibiotiques ont longtemps fait figure de remède miracle contre toutes sortes d'infections. Les nombreuses campagnes de l'Assurance maladie ont depuis tracé une ligne rouge entre les maladies virales, contre lesquels ces traitements n'ont aucune efficacité et les maladies bactériennes, comme les otites, qui sont  traitées par antibiotiques. L'objectif : freiner l’apparition de résistances bactériennes, contre lesquelles les options thérapeutiques sont encore très limitées. Mais les antibiotiques sont aussi connus pour perturber la flore intestinale en supprimant certaines bonnes bactéries. Chez les enfants, ils pourraient ainsi créer un trouble du métabolisme.

« La prise accrue d'antibiotiques jusqu'à l'âge de 3 ans semble diminuer les microbes intestinaux bénéfiques et altérer l'absorption des nutriments et l'équilibre métabolique. Ce qui peut conduire au prédiabète, un stade précoce associé à un risque élevé de diabète de type 2 », explique le Dr Charikleia Stefanaki, chercheur en endocrinologie pédiatrique, à l'université d'Athènes, en Grèce, pays qui détient le record européen de consommation d'antibiotiques.

Un risque multiplié par 8,5 fois

Les chercheurs ont étudié les dossiers de 10 adolescents prédiabétiques et de 14 participants sains, âgés de 12 à 17 ans. Selon leurs résultats, les adolescents qui avaient pris des antibiotiques de la naissance à l'âge de 3 ans sont 8,5 fois plus susceptibles de développer un pré-diabète. Alors que les antécédents familiaux de maladies auto-immunes n'augmentent le risque que de 1,75 fois par rapport au groupe témoin. En moyenne, les jeunes atteints de pré-diabète avaient ainsi pris trois fois par an des antibiotiques pendant leur petite enfance.

L'analyse des selles des adolescents prédiabétiques contenaient moins de ruminococcus, les colonies qui nourrissent des bactéries bénéfiques à l'intestin. Un appauvrissement qui serait donc à l'origine des changements défavorables dans le microbiote, et qui augmenterait le risque de développement du prédiabète. Le conseil du Dr Stefanaki est simple : protéger la flore intestinale des enfants pendant les traitements antibiotiques, en leur donnant des probiotiques – ces micro-organismes vivants que l'on retrouve notamment dans les yaourts ou les céréales - et des prébiotiques – des sucres complexes, qui vont servir de « nourriture » et de support des probiotiques.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
 

Un risque multiplié par 8,5 fois

Posté par Pourquoi docteur sur dimanche 10 avril 2016
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité