Publicité

QUESTION D'ACTU

Tako-Tsubo

Pourquoi un instant de bonheur peut vous briser le cœur

Le syndrome du cœur brisé, ou Tako-Tsubo, peut aussi être déclenché par un événement joyeux, rapporte l’European Society of Cardiology.

Pourquoi un instant de bonheur peut vous briser le cœur bored-now / Flickr

  • Publié 04.03.2016 à 05h35
  • |
  • |
  • |
  • |


Une fête d’anniversaire, un mariage, la victoire de votre équipe de rugby favorite… Vous pensiez que ces évènements ne vous procuraient que de la joie ? Paradoxalement, ils peuvent aussi déclencher un syndrome de Tako-Tsubo, également appelé syndrome du cœur brisé, rapporte l’European Society of Cardiology.

Les chercheurs suisses, dont l’étude paraît dans l’European Heart journal, ont analysé les évènements déclencheurs de cette atteinte cardiaque, parfois mortelle, chez 485 patients de neuf pays différents. Parmi eux, le syndrome aurait été déclenché suite à des évènements heureux chez 20 patients, soit 4%.

 

Le cœur a ses raisons…

« Nous pensons que le syndrome de tako-tsubo est un exemple classique de mécanisme aux réactions entremêlées, qui impliquent des stimuli psychologiques et/ou physiques, le cerveau et le système cardiovasculaire », explique le Dr Christian Templin, cardiologue et responsable de l’étude. « Peut-être que les évènements heureux et tristes, bien que fondamentalement opposés, ont en commun un chemin d’action dans le système nerveux, qui mène au syndrome du cœur brisé. »

Cette maladie, décrite en 1990, provoque l’affaiblissement de certaines zones du muscle cardiaque. La morphologie du cœur change pour ressembler à une sorte d’amphore, ou à un casier à poulpe – ou en japonais, tako-tsubo –.

A gauche le coeur "brisé", avec la forme typique d'amphore (Wikipedia)

 

Une pathologie grave

Typiquement, les patients touchés présentent des douleurs thoraciques et un essoufflement important suite à une détresse émotionnelle. Ils se présentent souvent aux urgences avec tous les signes d’un infarctus, confirmés par un électrocardiogramme. Seule l'échographie peut permettre de détecter le changement de forme du ventricule, et donc d'objectiver le tako-tsubo. Une récente étude parue dans le New England Journal of Medicine rapportait que le taux de mortalité de ce syndrome est élevé - 3,7 % -, l'infarctus étant lui mortel dans 5,3 % des cas.

Le chagrin, la colère ou la peur – consécutifs au décès d’un proche, à l’annonce d’une maladie grave – sont responsables de 28 % des cas de Tako-Tsubo. Dans 95 % des cas, les victimes sont des femmes. Leurs artères seraient particulièrement sensibles aux effets du stress, et se contracteraient plus facilement. Les femmes ménopausées sont encore plus à risque d'avoir le « cœur brisé » car elles ne sont plus protégées par les oestrogènes, qui ont un effet vaso-relaxant.

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité