Publicité

QUESTION D'ACTU

A l'adolescence

Cannabis : une consommation précoce a plus d'impact sur le cerveau

Des IRM cérébrales réalisées chez des usagers du cannabis montrent des altérations neurologiques différentes selon l'âge du début de la consommation.

Cannabis : une consommation précoce a plus d'impact sur le cerveau JAUBERT/SIPA

  • Publié 11.02.2016 à 16h22
  • |
  • |
  • |
  • |


Les conséquences neurologiques liées à l’usage du cannabis varie selon l’âge du début de la consommation, suggère une étude américaine publiée dans Developmental Cognitive Neuroscience. Des chercheurs de l’université du Texas ont étudié le le développement du cerveau grâce à des IRM cérébrales de 42 consommateurs de marijuana âgés entre 21 et 50 ans. Parmi eux, 20 avaient commencé à fumer à 13 ans et les autres après 16 ans.

A l’adolescence, la formation de neurones s’intensifie, ce qui entraine une diminution de l’épaisseur du cortex. C’est aussi à cette période de la vie que le nombre de circonvolutions à la surface du cerveau augmente. Ces plis et bosses permettent de multiplier le nombre de neurones, de connexions dans un espace restreint.


Des dégâts pires que l'alcool

Mais à partir des IRM des volontaires, les chercheurs ont découvert que plus la consommation de cannabis est précoce, plus le développement cérébral est freiné. Les examens neurologiques révèlent que le développement s’est arrêté dans le cortex préfrontal, zone responsable du jugement, du raisonnement et de la réflexion complexe. Les participants qui avaient commencé à fumer après 16 ans présentent des signes précoces de vieillissement.

Par ailleurs, dans le groupe des utilisateurs précoces, les chercheurs notent que la fréquence d’utilisation et la quantité de cannabis consommée amplifient les dégâts. « Les effets observés vont même au-delà des effets liés à l’alcool et à l’âge, relève Francesca Filbey, auteure principale des travaux. Ces résultats confirment les données de la littérature scientifique suggérant que l’usage de cannabis durant l’adolescence peut avoir des conséquences sur le long-terme ».


Des consommateurs conscients des risques

Ces résultats ne devraient pas surprendre les Français. Un sondage Ifop pour la Mildeca (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives), publié ce jeudi, montre en effet que plus de 80 % des plus de 15 ans, consommateurs ou non, ont conscience que l'âge à partir duquel on commence à consommer du cannabis est important du point de vue des risques pour la santé.

Pour leurs futures recherches, les chercheurs exploreront les conséquences des ces modifications cérébrales sur la fonction cognitive et le comportement des consommateurs. Les auteurs soulignent toutefois que des travaux supplémentaires seront nécessaires pour établir le lien de cause à effet entre la consommation de cannabis et ces altérations du développement.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité