Publicité

QUESTION D'ACTU

Pas de baisse du QI

Ados : fumer du cannabis ne rendrait pas moins intelligent

La consommation de cannabis chez les ados entraînerait un déclin du quotient intellectuel. Mais une étude sur les jumeaux suggère que le lien n'est pas aussi clair.

 Ados : fumer du cannabis ne rendrait pas moins intelligent Eduardo Verdugo/AP/SIPA

  • Publié 19.01.2016 à 13h31
  • |
  • |
  • |
  • |


Si vous avez grandi dans les années 80 ou 90, vous avez sûrement dû tomber sur des clips télé delivrant le message suivant : le cannabis rend bête. Au Etats-Unis, les candidats républicains, comme Donald Trump, font même de la lutte contre la consommation de cannabis un axe majeur de leur campagne.
Comme argument, ces détracteurs ressortent souvent une étude de l'Université Duke (Durham, Caroline du Nord) menée en 2012, qui a constaté qu'une consommation importante de marijuana durant l'adolescence et l'âge adulte est associée à une baisse du Quotient Intellectuel (QI). 
Des résultats vivement critiqués par la communauté scientifique et à nouveau remis en cause dans une étude dévoilée ce mardi.

Pas de baisse des résultats scolaires 

Dans ces nouveaux travaux publiés dans Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), des chercheurs américains ont analysé les données recueillies lors de deux études menées sur de grandes cohortes de jumeaux. Elles comprenaient en tout 3 066 participants à qui on a fait passer une batterie de tests d'intelligence (QI) entre 9-12 ans puis de nouveau entre 17-20 ans.  A chaque fois, ces scientifiques ont comparé un jumeau qui ne consommait pas de marijuana à son frère qui en consommait. 

Résultat, peu importe la cohorte, l'étude aboutit à la même conclusion, expliquent les chercheurs. Ils n'ont trouvé aucune preuve que la consommation de marijuana chez les adolescents conduit à un déclin de l'intelligence et donc du QI.

Après ajustement avec une gamme de facteurs confondants (santé maternelle, santé mentale, prise d'autres substances), les chercheurs ont constaté que « la consommation de cannabis à l'âge de 15 ans n'entraîne pas de scores inférieurs de QI chez les adolescentes ou même de moins bonnes performances scolaires ».
Précisément, les consommateurs de marijuana ont perdu environ quatre points de QI au cours de l'étude, mais leurs frère et sœur jumeaux abstinents ont montré une tendance similaire de déclin !

« Ces résultats suggèrent qu'ici, la baisse de l'acuité mentale était due à autre chose que le cannabis », a indiqué Nicholas Jackson, principal auteur de l'étude et Pr à l'Université de Californie du Sud (Los Angeles). Nos données nous amènent à croire que cette baisse du QI serait liée à autre chose, présent dans l'environnement de ces jeunes, et qui conduit à une perte de matière grise », rajoute-t-il.
« La consommation de cannabis à des niveaux faibles ne constitue donc pas en soi un lien causal avec la déficience cognitive, ni avec des trajectoires de vie dégradées », conclut l'équipe.

Néanmoins, il faut tout de même souligner qu'une consommation importante de cannabis comporte, elle, des risques. Une récente étude réalisée par l'Université de Northwestern (Chicago) a montré par exemple qu'une consommation fréquente de cannabis pendant l'adolescence peut affecter la mémoire à l'âge adulte. Et dernièrement, la revue scientifique Addiction a fait le point sur 20 ans de littérature sur le cannabis. Les connaissances sur les risques dont on dispose sont ainsi de plus en plus précises (risques doublé d'accident de la route, etc.)

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
 

La consommation de #cannabis chez les ados entraînerait un déclin du quotient intellectuel. Mais une étude publiée dans la revue PNAS sur des jumeaux suggère que le lien n'est pas aussi clair :

Posté par Pourquoidocteur sur mercredi 20 janvier 2016
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité