Publicité

QUESTION D'ACTU

Pays pauvres

Sucres : la consommation continue d'augmenter dans le monde

L'alimentation dans les pays pauvres est de plus en plus riche en sucres. Dans les régions développées, et particulièrement  en France, la consommation diminue.

Sucres : la consommation continue d'augmenter dans le monde SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 08.02.2016 à 18h03
  • |
  • |
  • |
  • |


Le monde consomme de plus en plus de boissons sucrées, révèle une étude britannique publiée dans The Lancet Diabetes & Endocrinology. Ces travaux menés par la City University London et l’université de Caroline du Nord soulignent toutefois que la France ne semble pas suivre cette tendance.

Les chercheurs ont analysé la consommation de sucre, et notamment celui présent dans les sodas, de 54 pays entre 2009 et 2014. Ils rapportent que ce sont dans les pays à faibles revenus et revenus intermédiaires que la consommation de sucre augmente le plus rapidement. Alors qu’elle diminue dans les régions à revenus plus élevés. Ainsi, le Chili a pris la première position, suivi du Mexique et des Etats-Unis, qui perdent sa place de premier consommateur au monde, qu’ils ont occupé ces 15 dernières années. La France arrive en 34ème position.

« Nos recherches montrent que le reste du monde rattrape les niveaux de consommation de sucre des États-Unis. De nombreux pays mettent en place des politiques pour réduire la consommation de sucre, en particulier celui provenant des boissons sucrées, ce qui est un aspect positif. Malheureusement, ces actions sont encore trop réduites », analyse le Pr Corina Hawkes de la City London University.


La France, le bon élève

Ces mesures ont aussi un effet pervers. Alors que la consommation de soda diminue dans les pays riches, celle des boissons énergétiques augmente. Or, ces dernières sont encore plus sucrées. De ce fait, l’Allemagne détient le triste record en Europe de premier consommateur de boissons édulcorées au sucre par personne et se classe 6ème rang mondial. Bien avant le Royaume-Uni (29ème), la France (34ème) et l’Italie (37ème).

En France, la consommation de boissons sucrées est restée la même en 2009 et en 2014, soit 52 kilocalories par personne et par jour. Toutefois, au cours de cette période des fluctuations ont été observées. Entre 2009 et 2011, la consommation a augmenté. Puis elle a diminué en 2012 lors de l’introduction d’une taxe « soda ». Une mesure identique a été prise en Finlande, en Hongrie ou encore au Mexique.


Des mesures urgentes

« Nous savons que certaines politiques sont réalisables, et des données qui indiquent leur efficacité commencent à apparaître, par exemple en ce qui concerne la taxe sur les sodas au Mexique. Les gouvernements n'ont aucune excuse pour ne pas établir une politique globale de réduction de la consommation de sucre, dans le contexte de stratégies plus étendues visant à assurer une alimentation plus saine pour tous », juge le Pr Hawkes.

En l’absence d’intervention, les chercheurs prévoient que la consommation ne cessera d’augmenter et se rapprochera de la situation des Etats-Unis, où près de 70 % des aliments et boissons contiennent des sucres. Le phénomène prendra rapidement de l’ampleur dans les pays d’Amérique latine, aux Caraïbes, en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie et Océanie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité