Publicité

QUESTION D'ACTU

Risque de diabète

Les boissons sucrées associées à une augmentation de la graisse viscérale

Boire tous les jours des sodas serait associé à une augmentation du tissu adipeux entourant les organes, ce qui accroit le risque de maladie cardiovasculaire et de diabète.

Les boissons sucrées associées à une augmentation de la graisse viscérale FRANCES M. ROBERTS/NEWSCOM/SIPA

  • Publié 12.01.2016 à 17h39
  • |
  • |
  • |
  • |


Consommer tous les jours des boissons sucrées serait associé à une augmentation de la graisse viscérale, ce qui entraîne un risque accru de diabète et de pathologies cardiaques. Telle est la conclusion d'une étude parue ce lundi dans le journal scientifique Circulation.

Le tissu adipeux viscéral entoure plusieurs organes comme les intestins, le foie ou le pancréas. De nombreux travaux ont montré que ce type de graisse joue un rôle dans le développement des troubles métaboliques tels que la résistance à l’insuline ou l’obésité abdominale.  

Ces différentes pathologies sont également liées à une consommation élevée de boissons sucrées. Des chercheurs américains ont donc voulu comprendre dans quelle mesure boire des sodas peut influencer le développement de la graisse viscérale.


Suivis pendant 6 ans

Ils ont donc mené une étude sur plus de 1 000 personnes âgées de 45 ans en moyenne. Selon leur consommation de boissons sucrées, les participants ont été divisés en 4 groupes : ceux qui n’en boivent pas, les consommateurs occasionnels (1 fois par mois ou moins d’une fois par semaine), les consommateurs fréquents (1 fois par semaine ou moins d’une fois par jour) et les buveurs quotidiens.

Au début de l’étude puis 6 ans plus tard, les volontaires ont passé un scanner afin d’évaluer la surface du tissu adipeux viscéral et suivre son évolution. Selon les résultats de cet examen, la masse grasse viscérale a augmenté chez tous les participants. Néanmoins, chez les personnes consommant des boissons sucrées tous les jours, cette augmentation est bien plus importante que chez ceux qui n’en consomment pas (852 cmcontre 658 cm3).


Preuve de leur toxicité

Par ailleurs, les scientifiques ont également comparé l’impact des sodas riches en sucres ajoutés et aux boissons light présentées comme pauvres en calories. Et il semblerait que ces dernières n’influencent pas la formation de ce type de gras.

« Il est évident que les boissons sucrées sont associées aux pathologies cardiovasculaires et au diabète de type 2, affirme le Dr Caroline Fox, responsable de l’étude et chercheuse à l’institut du cœur, des poumons et du sang. Notre message aux consommateurs est de suivre les recommandations nutritionnelles actuelles suggérant de limiter leur consommation et d’être conscients de l’effet néfaste des sodas. Du côté des décideurs, cette étude apporte une preuve supplémentaire que ces breuvages sont néfastes pour notre santé. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité