Publicité

QUESTION D'ACTU

BMJ de Noël

Facs de médecine : plus de moustachus que de femmes à la direction

Les hommes qui portent la moustache ne sont pas si nombreux. Pourtant, ils occupent plus de postes de direction dans les facultés de médecine américaines que les femmes.

Facs de médecine : plus de moustachus que de femmes à la direction Freud avait une belle moustache. Source : SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 25.12.2015 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans le monde de la recherche médicale, si les hommes qui portent la moustache sont une espèce rare, les femmes sont une espèce en voie de disparition. Telle est la conclusion pour le moins amusante d’une étude publiée dans la célèbre édition de Noël du BMJ.

Le message, lui,  est très sérieux. Des chercheurs américains ont dressé cette comparaison étonnante entre hommes à la pilosité faciale développée et femmes, afin de montrer de manière mémorable que ces dernières sont en minorité aux postes de direction des départements de médecine.

 

Moustachus multiples

La composition de 1018 départements de diverses facultés de médecine, aux Etats-Unis, a été analysée. A chaque fois, les chercheurs se sont intéressés aux personnes qui occupaient la position de directeur de faculté ainsi que celles de chef des différentes spécialités enseignées.

Quand il s’agissait d’hommes, les scientifiques notaient la présence éventuelle de pilosité faciale, et si celle-ci pouvait être qualifiés de « moustache ». Pour cela, ils se sont entendus sur une définition précise de la moustache, décrite comme une « présence de poils sur le visage, au dessus de la lèvre supérieur ».

Ils ont également dressé une typologie des différentes moustaches rencontrées au cours de leurs travaux.
Une fois ces données récoltées, les chercheurs ont conclu que seul 13 % des postes de direction étudiés étaient occupés par des femmes, alors que 19 % étaient confiés à des hommes moustachus.

 

 

 

U

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Différentes spécialités

Des différences notables entre les spécialités ont par ailleurs été enregistrées. Seules 5 spécialités comportaient plus de 20 % de femmes à leur tête : la gynécologie obstétrique, la pédiatrie, la dermatologie, la médecine généraliste, et les urgences.

A titre de comparaison, les hommes arborant fièrement leur moustache occupaient plus de 20 % des postes dans dix spécialités. Ils étaient particulièrement représentés en psychiatrie, dans 30 % des positions de leaders. Peut-être un hommage inconscient fait à Sigmund Freud ?

 

L’indice de moustache

Avec ces résultats, les chercheurs se sont amusés à calculer le ratio entre le nombre de femme et le nombre de moustachus, ce qu’ils ont dénommé « l’indice de moustache ». Il s’élève à 0,72, les chercheurs préconisent de l’élever à 1, pour atteindre l’égalité entre les sexes.

Pour atteindre cet objectif, ils proposent deux solutions : raser toutes les moustaches, ou mettre en place qui favorisent l’insertion professionnelle des femmes. Une dernière options qu’ils préfèrent, la jugeant « moins discriminatoire ».

Les femmes sont de plus en plus présentes dans les disciplines médicales, mais afin de se hisser à des positions de direction, des efforts en matière de politique salariale et de maintien dans l’emploi doivent être renforcés.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité