Publicité

QUESTION D'ACTU

Sports d'impact

Vitamine D : les carences sont associées aux fractures de fatigue

Chez les personnes pratiquant des activités physiques régulièrement, une carence en vitamine D augmenterait les risques de fracture de fatigue.

Vitamine D : les carences sont associées aux fractures de fatigue SIERAKOWSKI/ISOPIX/SIPA

  • Publié 16.12.2015 à 12h14
  • |
  • |
  • |
  • |


La vitamine D serait la meilleure alliée des sportifs. C’est ce que suggère une étude publiée dans la revue Journal of Foot and Ankle Surgery, qui revient sur l’importance d’éviter les carences, pour les personnes qui pratiquent une activité physique régulière.

Ces derniers sont en effet plus souvent sujets à des fractures de fatigue. Ces blessures sont le fruit d’efforts sportifs intenses, qui ont soumis les os à un stress soutenu et répété. Les chercheurs ont voulu savoir si la prise de vitamine D pouvait avoir un effet protecteur.

Ils ont pour cela recruté 124 participants présentant des fractures de fatigue, objectivées par des radios et des IRM, Les dossiers médicaux sur trois ans, de 2011 et 2014, ont été analysés par les chercheurs

 

Concentration en 25(OH)D

Trois mois après le diagnostic, la concentration sanguine de vitamine D a été mesurée chez 53 participants. D’après l’Inserm, en France, un individu souffre de carences si la concentration est de moins de 20 ng/ml. Aux Etats-Unis, les autorités sanitaires recommandent une concentration située entre 40 ng/ml et 80 ng/ml.

En prenant pour référence les recommandations américaines, les chercheurs indiquent que 80 % de ces 53 patients souffraient de carences. D’après eux, ces résultats suggèrent qu’une majorité de personnes sujettes à fractures de fatigues, adeptes d’activités sportives intenses, ont un apport en vitamines D trop faible.

« Avec ces travaux, nous voulions encourager la discussion entre médecins et patients au sujet des bénéfices de la vitamine D pour les individus très actifs » explique John R Miller, auteur principal de l’étude.

Ce dernier est néanmoins conscient des limites de ses travaux. L’échantillon de personnes testées reste limité, et il est maintenant nécessaire de réaliser des études prospectives de plus grande ampleur, afin de déterminer si une supplémentation en vitamine D permet de diminuer le risque de blessures.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité