Publicité

QUESTION D'ACTU

Congrès de la Société américaine d'hématologie

Cancers du sang : les thérapies cellulaires apportent une efficacité sans précédent

Au congrès annuel de la Société américaine d'hématologie, plusieurs études démontrent l'efficacité des thérapies cellulaires contre les cancers hématologiques.

Cancers du sang : les thérapies cellulaires apportent une efficacité sans précédent PURESTOCK/SIPA

  • Publié 08.12.2015 à 15h35
  • |
  • |
  • |
  • |


L’immunothérapie contre le cancer avance à grands pas. De nombreuses équipes de recherche présentent actuellement au congrès annuel de la société américaine d’hématologie les succès de ces nouveaux traitements pour traiter les cancers du sang.

Depuis 2010, l’idée de stimuler le système immunitaire pour combattre les cellules cancéreuses est vue comme une piste prometteuse voire révolutionnaire. Et les essais cliniques menés à travers le monde confirme ces espoirs. En effet, ils montrent que cette stratégie thérapeutique est efficace chez les patients atteints de cancers avancés et permet une rémission durable.

C’est notamment le cas de deux études présentées le 6 et 7 décembre 2015 par des chercheurs de l’université de Pennsylvanie. Ces derniers ont testé l’efficacité d’une thérapie expérimentale appelée CTL019 chez des patients atteints de leucémie aigue lymphoblastique ou d’un lymphome non-Hodgkinien.

Une rémission durable

Ce traitement est conçu à partir de lymphocytes T – un type particulier de cellules immunitaires – modifiés génétiquement pour booster le système immunitaire afin qu’ils ciblent le cancer et le détruisent. Ces cellules modifiées s’appellent des CAR T cells. Pour ces deux travaux de recherches, ce traitement est dit personnalisé. Les chercheurs ont prélevé à chaque patients leurs propres lymphocytes T, les ont modifiés puis les ont réinjectés chez les malades.

Dans la première étude, l’équipe du Pr Stephen Grupp a traité 59 enfants et jeunes adultes souffrant d’une leucémie aigue lymphoblastique résistante aux traitements standards, ou récidivante. Parmi eux, 55 patients sont entrés en rémission. Après un an de suivi, plus de la moitié des malades n’avaient pas rechuté.

« Grâce à chaque patient traité dans le cadre de cet essai, nous en apprenons plus sur le potentiel thérapeutique de CTL019 chez les malades atteints de cancers résistants, explique Stephan Grupp, professeur de pédiatrie à l’université de Pennsylvanie, et responsable des travaux. Les taux de réponse et de durabilité que nous observons sont sans précédent. Cela nous permet d’espérer que les thérapies cellulaires personnalisées seront des stratégies puissantes sur le long terme pour contrôler les cancers les plus agressifs. »

Une piste d'avenir

Dans la seconde étude, les chercheurs ont traité 38 patients âgés en moyenne de 56 ans et atteints d’un lymphome non-Hodgkinien résistants ou réfractaire. Ces patients ne répondaient plus aux traitements conventionnels, y compris la greffe de moelle osseuse. Masi grâce à cette thérapie expérimentale, la rémission a été totale pour 14 malades.

Pour Stephen Schuster, le chercheur qui a dirigé cet essai clinique, « ces résultats préliminaires mettent en évidence le rôle futur des thérapies cellulaires personnalisés chez les patients atteints de lymphome non-Hodgkinien »

Au début du mois de novembre, nous vons rapportions le cas d’une petite fille de 11 mois atteinte d’une leucémie très agressive entré en rémission grâce à cette thérapie expérimentale. Celle-ci s’appelait UCART19 et a été conçu par la start-up française Cellectis. La petite britannique était la première patiente a bénéficiée de ce traitement innovant.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité