Publicité

QUESTION D'ACTU

Wakame, nori, kombu...

Consommer des algues contribue à lutter contre les maladies cardiovasculaires

Les algues aideraient à lutter contre les maladies cardiovasculaires. Des chercheurs danois proposent de les faire entrer dans la composition des plats préparés.

Consommer des algues contribue à  lutter contre les maladies cardiovasculaires SIMON ISABELLE/LEROUX PHILIPPE/S

  • Publié 29.11.2015 à 13h14
  • |
  • |
  • |
  • |


Ajouter des algues aux produits transformés comme les plats surgelés réduirait les pathologies cardiovasculaires, suggère une étude danoise publiée cette semaine dans la revue scientifique Phycologia. Les chercheurs de l’université du sud du Danemark proposent même de remplacer 5 % de la farine de la pâte à pizza par des algues séchées en poudre.

Si ces scientifiques proposent ce changement (radical) de notre alimentation, c’est parce que les maladies cardiovasculaires sont en cause dans 8 décès sur 10 en Europe. Dans le monde, elles représentent la première cause de mortalité prématurée.

Or, ces décès sont évitables. L’un des leviers d’action se situe dans la prévention de l’obésité et le surpoids. En France, près de 7 millions de personnes présentent un excès pondéral. Les femmes sont les premières concernées et les enfants sont de plus en plus touchés. « Cette épidémie » est en partie liée à notre mode de vie.

Des algues sous toutes les formes

En Asie, le taux d’obésité et de surpoids est bien moindre qu’en occident. Selon certains travaux, les asiatiques résisteraient à ce fléau grâce aux algues. Wakame, kombu, nori, haricots de mer… Séchés, en salade ou en soupe, ils en raffolent et les consomment sans compter. Ces légumes de mer réduiraient également le risque de cancer du sein, du colon ou encore de la prostate.

Très riche en iode et en calcium, elles sont aussi une source importante de fibres, de protéines, de vitamines et d’acides gras polyinsaturés. « Il est difficile de déterminer la quantité d’algues que doit manger une personne pour bénéficier de ces qualités nutritives. Pour ma part, je dirais qu’il faut consommer entre 5 et 10 grammes d’algues séchées par jour », estime le Pr Mouritsen, responsable de l’étude.

Améliorer l'alimentation des occidentaux

Actuellement, les Européens en sont loin. Pour booster leur consommation de légumes de mer, les chercheurs suggèrent donc de les incorporer aux plats industriels. Pour tester la réaction des futurs consommateurs, les chercheurs ont préparé du pain aux algues. Les participants, des hommes en surpoids mais en bonne santé, ont trouvé le goût du pain acceptable tant que le pain contenait moins de 4 % d’algues séchées.

« Nous savons que beaucoup de personnes ne savent pas faire la différence entre une alimentation saine et une alimentation peu nutritive. En ajoutant des algues dans les plats préparés, nous pouvons assurer aux consommateurs des aliments plus sains. Et dans de nombreux cas, nous pourrions améliorer le goût de ces plats tout en réduisant le risque de pathologies cardiovasculaires », assurent les chercheurs.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité