Publicité

QUESTION D'ACTU

D’après une étude américaine

Les adolescents d’aujourd’hui plus heureux que ceux d’hier

L’analyse du bien-être subjectif d’adolescents américains révèle que ces derniers ont un meilleur bien-être subjectif que les générations antérieures.

Les adolescents d’aujourd’hui plus heureux que ceux d’hier SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 08.11.2015 à 12h21
  • |
  • |
  • |
  • |


Il y a de quoi faire mentir le vieil adage « c’était mieux avant ! » : d’après une étude menée par trois professeurs de psychologie américains*, les adolescents sont plus heureux de nos jours que par le passé. Le résultat de leurs travaux a été publié dans la revue Sage (Social Psychological and Personality Science) au début du mois de novembre 2015.

« Est-ce que les Américains sont plus heureux, ou moins heureux que ce qu’ils ont été ? », se sont demandé les auteurs de l’étude. Ils font notamment référence à de précédents travaux indiquant que les personnes plus âgées se disaient plus heureuses que les plus jeunes. Pour répondre à leur interrogation, les auteurs ont mesuré le bien-être subjectif (bonheur et satisfaction dans la vie) de personnes ayant été adolescentes entre 1972 et 2013, à travers les données de deux larges études.


Les jeunes adultes plus heureux que les plus de 30 ans

Ainsi quatre échantillons nationaux représentatifs d’adolescents âgés de 13 à 18 ans et d’adultes de 18 à 96 ans ont été analysés, portant sur plus d’un million de personnes. Résultat : les personnes qui sont sorties récemment de l’adolescence ont rapporté être plus heureuses et avoir plus de satisfaction dans leur vie que celles des décennies précédentes.

Les auteurs de l’étude ont relevé en particulier que les jeunes bacheliers étaient davantage satisfaits de leurs vies, et ce, dans différents domaines. Les jeunes adultes (de 18 à 29 ans), quant à eux, se sont déclarés plus heureux à mesure que l’on compare les générations.


La corrélation entre bonheur et âge diminue

Ainsi, les chercheurs ont conclu que la corrélation positive établie entre bonheur et âge s’était réduite, commençant à disparaître au début des années 2010. Si les adolescents âgés de 13 à 18 ans étaient moins heureux que les adultes par le passé, avec le temps, cet écart s’est réduit. Les adultes âgées de plus de 30 ans au début des années 90 étaient « considérablement plus heureux que les adolescents », indique l’étude. Mais au début des années 2010, l’écart par rapport au bien-être subjectif en fonction de la différence d’âge était divisé par deux.

Quelles sont les raisons de ce changement ? Les auteurs ont spéculé sur la question. Parmi les hypothèses avancées, les changements culturels récents aux Etats-Unis ont pu avoir une influence. L’individualisme grandissant, par exemple, a pu impacter les classes d’âge de façon différente. Ou encore, les nouvelles technologies comme les réseaux sociaux pourraient avoir pesé dans la balance… De futures recherches devraient explorer ces nombreuses pistes.


* Les auteurs de l’étude viennent d’universités de Floride et de Californie (San Diego State University, Florida Atlantic University, University of California)

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité