Publicité

QUESTION D'ACTU

Sondage auprès de 13 000 enfants

Des enfants livrent leur recette du bonheur

Des chercheurs ont interrogé les enfants sur ce qui les rend heureux. Ils se montrent plutôt raisonnables : une vie de famille épanouie est la clé du bonheur à leurs yeux.

Des enfants livrent leur recette du bonheur SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 27.04.2014 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le secret du bonheur des enfants réside dans la modération. Les enfants de 7 ans sont plus heureux si on leur permet de manger quelques bonbons, quelques snacks et peuvent regarder la télévision. C’est le résultat d’un sondage auprès de 13 000 jeunes Britanniques dans le cadre d’une étude menée par NatCen Social Research, avec le soutien du Département britannique de la Santé.

 

Une heure de télé par jour

Globalement, la majorité des enfants sont heureux tout le temps (36%) ou au moins en partie (62%). Les filles sont plus nombreuses à se déclarer heureuses, selon ce sondage. Quant aux facteurs qui influencent le bonheur de nos têtes blondes, ils sont nombreux et pas toujours attendus. « Être plus heureux et ne pas s’inquiéter ne signifie pas manger des bonbons, des snacks ou regarder la télé. En fait, les résultats indiquent que ceux qui en profitent avec modération sont les plus heureux », souligne l’étude. On s’aperçoit ainsi que les enfants qui ne regardent jamais la télévision ou la regardent trop sont les moins heureux. Ce n’est pas le cas de ceux qui la regardent un peu moins d’une heure par jour.

 

Une famille heureuse

Vie sociale et logement comptent aussi dans le quotidien des enfants. Ils se disent plus heureux quand ils peuvent jouer avec leur famille le week-end, s’ils s’entendent bien avec leurs frères et sœurs et si les parents ne crient pas. En revanche, souligne l’étude, « les enfants qui avouent être « horribles » avec leurs camarades ont moins de chance de se déclarer heureux. » Si le fait de vivre avec un ou deux parents ne compte pas vraiment, la situation du logement influence la perception des enfants. Ceux issus des quartiers défavorisés se disent globalement moins satisfaits de leur vie que les autres.

 

Un peu de sport

Un mode de vie sain, en revanche, a des effets contrastés sur le bien-être, « plus complexes et sur un plus long terme. » Les enfants qui aiment « beaucoup » le sport à l’école sont plus nombreux à se sentir heureux. Mais ce n’est pas le cas pour une alimentation équilibrée. Ainsi, des enfants qui mangent régulièrement des en-cas comme des biscuits ou des gâteaux se sentent tout aussi bien que ceux qui n’en mangent pas. Chez les ados, en revanche, pas de surprise, l’alimentation compte dans le bonheur : les 11-15 ans les plus heureux sont ceux qui mangent des fast-foods et des plats à emporter.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité